Éco-Business

Crédit bancaire : une nette accélération selon BAM

Le crédit bancaire a enregistré une nette accélération de 5,3% en 2019, portant ainsi son ratio au produit intérieur brut (PIB) à 79,7% après 78,5% une année auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

Cet accroissement reflète une amélioration de la progression des concours au secteur non financier de 3,1% à 5,5% et, dans une moindre mesure, celle des prêts aux sociétés financières de 4% à 4,4%, souligne la banque centrale dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2019.


De son côté, la hausse du crédit bancaire au secteur non financier résulte essentiellement d’une augmentation notable des prêts destinés aux entreprises privées, explique BAM, notant que ces derniers se sont renforcés de 7,3% après 0,5% un an auparavant, avec des expansions de 9,7%, après 2,4%, des facilités de trésorerie, de 6% des crédits à l’équipement et de 7,5% de ceux à la promotion immobilière.

En revanche, les crédits aux entreprises publiques ont reculé de 0,8% avec des replis de 0,5% pour les prêts à l’équipement et de 0,2% pour ceux à la trésorerie.

Quant aux prêts accordés aux entrepreneurs individuels, ils ont régressé de 2,1% après une progression de 3,4%, résultat des diminutions de 25,3% des crédits à la promotion immobilière et de 5,4% des facilités de trésorerie après des expansions respectives de 15,9% et de 18,6%, précise la même source, ajoutant que les prêts à l’équipement ont affiché une hausse de 4,6%.

Pour les crédits aux particuliers, ils se sont accrus de 5,1% après 6%, avec notamment des décélérations de 6,3% à 4,2% pour ceux à l’habitat et de 6,4% à 4,9% pour les prêts à la consommation.

Le rapport fait également ressortir que le ratio des créances en souffrance au crédit bancaire s’est quasiment stabilisé pour la troisième année consécutive à 7,6%, avec un repli à 10,9% pour les entreprises privées et une augmentation à 8,5% pour les ménages.

Par branche d’activité, les concours octroyés aux entreprises des secteurs des « Transports et communications » et du « Commerce, réparations automobiles et d’articles domestiques » ont rebondi de 9,8% et 7,3% respectivement.

De même, des accélérations ont été enregistrées pour les « Industries extractives » de 8,8% à 25,8% et à moindre mesure pour le « Bâtiment et travaux publics » de 1,2% à 1,3%, tandis que pour « l’Electricité, gaz et eau », le repli s’est atténué de 6% à 3,3%. S’agissant des prêts octroyés au secteur non financier par les sociétés financières autres que les banques, ils se sont accrus de 4% à 151,9 milliards de dirhams (MMDH), relève BAM, notant que ceux distribués par les sociétés de financement ont progressé de 5,7% à 119,2 MMDH. En parallèle, les concours consentis par les associations de micro-crédit ont augmenté de 9% à 7,4 MMDH, tandis que ceux accordés par les banques off-shore ont diminué de 13,4% à 12 MMDH.

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page