Now Reading
Crash du 737 MAX. Contradictions quant à la cause du crash

Crash du 737 MAX. Contradictions quant à la cause du crash

Selon plusieurs agences de renseignement, le crash du Boeing ukrainien aurait été provoqué par un missile iranien probablement tiré par erreur. Téhéran dément. Une délégation ukrainienne est déjà sur place.
 
«La République islamique d’Iran a ouvert des enquêtes sur la cause de l’accident conformément aux normes internationales et aux normes de l’OACI et a invité l’Ukraine en tant que propriétaire de l’avion et Boeing en tant que constructeur d’aéronefs à participer à l’enquête», a déclaré, Abass Moussavi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, dans un communiqué.
 
Présentant de nouveau ses condoléances aux familles des victimes, le porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré : «La République islamique d’Iran salue la présence d’experts de pays dont les ressortissants sont décédés dans cet accident déchirant et demande au Premier ministre canadien et à tout gouvernement qui détient des informations sur cet incident de le soumettre au Comité d’enquête sur les catastrophes en Iran».
 
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a également rejeté catégoriquement «les allégations» avancées par le Pentagone selon lesquelles des missiles iraniens avaient abattu l’avion ukrainien, et indiqué : «Personne n’assumera la responsabilité d’un si gros mensonge une fois la réalité prouvée, personne n’assumera la responsabilité d’un si gros mensonge frauduleux».
 
Pour Donald Trump, l’incident technique est impossible, interrogé par des journalistes à la Maison-Blanche, le président américain a affirmé avoir des doutes. «Quelqu’un a peut-être fait une erreur de l’autre côté. Certains disent que c’est technique. Personnellement, je n’y crois pas une seule seconde», a-t-il dit.
 
Pour le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, plusieurs sources de renseignement, y compris canadiennes, laissent penser que le Boeing 737 qui s’est écrasé mercredi près de Téhéran a été «abattu par un missile iranien sol-air». «Nous avons des informations de sources multiples, notamment de nos alliés et de nos propres services» qui «indiquent que l’avion a été abattu par un missile sol-air iranien.
 
 
Ce n’était peut-être pas intentionnel», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. La catastrophe, qui a entraîné la mort de 176 personnes dont 63 Canadiens, est survenue peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l’armée américaine en Irak.
 
Ce crash est le plus meurtrier impliquant des Canadiens, depuis l’attentat contre un Boeing 747 d’Air India en 1985, dans lequel 268 Canadiens avaient trouvé la mort. Le Premier ministre canadien a estimé que ces derniers développements «renforcent la nécessité d’une enquête approfondie dans cette affaire». «Comme je l’ai dit hier, les Canadiens ont des questions et ils méritent des réponses», a-t-il insisté.
Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés