Maroc

Covid-19 : Au Maroc, le taux de reproduction inquiète toujours

Le bilan de la situation épidémiologique montre une hausse notable de la moyenne des cas enregistrés. Un plan de riposte fondé sur la prévention est mis en place jusqu’au 10 novembre prochain.

Le département de la Santé évalue la propagation de la Covid-19 et le renforcement des mesures sanitaires de prévention. C’est ce qui ressort du bilan bimensuel de l’évolution de la situation épidémiologique. L’objectif ciblé est la baisse du taux de reproduction du virus à 0,7% dans l’ensemble des régions, celui-ci ayant oscillé entre 0,98 et 1,2% en moyenne entre le 29 septembre et le 12 octobre. Durant les deux dernières semaines, le nombre de cas déclarés a atteint 153.761, soit 423,4 cas en moyenne pour 100.000 habitants, tandis que le nombre de décès est aujourd’hui de 2.636 cas, soit une moyenne de 1,7%. Le taux de rémission avoisine les 84,2%. L’analyse des cas enregistrés durant les 45 derniers jours montre une hausse notable de la moyenne des cas enregistrés tous les 15 jours, précisant que l’on est passé de 25.613 cas lors de la première quinzaine de septembre à 30.904 cas la deuxième quinzaine, soit une progression de 21%, puis à 34.654 cas au cours de la première quinzaine d’octobre (+12%).


La moyenne des décès reste stable
En dépit de la hausse des indicateurs de propagation du virus, les données de ce mois-ci indiquent que la moyenne bimensuelle est restée stable à 500 cas de décès en un mois et demi «et ce, durant la première quinzaine de chaque mois, avec une augmentation sensible de 5% durant les deux dernières semaines». Pour ce qui est du taux d’incidence hebdomadaire pour 100.000 habitants, le département de la Santé fait savoir que les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Fès-Meknès ont enregistré une moyenne ne dépassant pas 20 cas pour 100.000 habitants, alors que sept régions ont enregistré une moyenne hebdomadaire située entre 20 et 50 cas pour 100.000 habitants. Trois régions continuent d’enregistrer des moyennes dépassant les 50 cas pour 100.000 habitants, à savoir Casablanca-Settat, Souss-Massa et Dakhla-Oued Eddahab. Le diagnostic réalisé porte aussi sur les indicateurs de prélèvements. Les chiffres des tests placent le Maroc à la 2e place en Afrique et à la 31e au niveau mondial, avec plus de 166.000 tests par semaine, soit une moyenne quotidienne de 23.700 tests. L’évolution des cas positifs laisse entrevoir une hausse, lors des deux dernières semaines, de 9,7% à 11%. En dépit de la généralisation des dépistages, le Maroc continue d’occuper la 2e place en Afrique et la 30e au niveau mondial pour ce qui est des infections. Concernant le taux de décès, les indicateurs montrent que le Maroc se place à la 36e position. Pour rappel, des records inquiétants ont été atteints ce mois-ci, particulièrement la semaine dernière, avec 3.500 cas positifs par jour, enregistrés deux jours de suite. 

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page