Now Reading
Cosumar: la production maintenue

Cosumar: la production maintenue

Les différents sites de production de Cosumar fonctionnent normalement, c’est ce que nous confirme la direction du groupe sucrier national. «À la raffinerie de Casablanca où le sucre importé est traité ainsi que dans les sucreries de canne où la campagne sucrière se poursuit comme prévu», détaille le top management dans ce sens. Ainsi, dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, le groupe a pris toutes les mesures nécessaires afin d’assurer un fonctionnement et un approvisionnement normal du marché national. Il est à rappeler, par ailleurs, qu’après la diffusion d’informations sur la hausse des prix du sucre, Cosumar avait démenti catégoriquement les rumeurs.

«Le sucre produit par Cosumar est vendu avec facture et (…) le prix de vente sortie usine est réglementé et fixé par l’Administration. Cosumar continuera à respecter ses engagements d’approvisionnement du marché et assurera une activité normale malgré le contexte actuel», avait déclaré le producteur de sucre dans un communiqué. Sachant aussi que la saison des campagnes sucrières betteravières s’approche, «les préparatifs continuent également dans de bonnes conditions», nous affirme-t-on. Ainsi, et de manière générale, le Groupe Cosumar avec ses partenaires et son capital humain sont mobilisés durant cette période difficile pour répondre aux besoins du marché national et assurer la meilleure qualité de service pour ce marché et pour les clients à l’export.

Actions concrètes
Cosumar a déployé dans l’ensemble de ses sites les mesures de prévention et de suivi sanitaire en totale conformité avec les consignes des autorités sanitaires du ministère de la Santé et les bonnes pratiques. Une grande campagne de sensibilisation aux gestes barrières, fourniture de masques et de gel hydro alcoolique, renforcement des opérations d’hygiène et de propreté, suivi particulier des personnes vulnérables, recours au télétravail pour les fonctions le permettant. «Les réunions sont limitées à un maximum de 5 personnes et les visioconférences sont privilégiées et largement adoptées», explique le top management. Par ailleurs, les ateliers de production continuent de fonctionner normalement en 3 équipes. De plus, le groupe a étendu sa campagne de sensibilisation à ses partenaires agricoles, transporteurs et prestataires.

«Les contraintes liées à la période que nous traversons ont été prises en compte et nous avons mis tout en place avec notre capital humain et nos partenaires pour que les opérations d’arrachage, de transport et de traitement se déroulent normalement», ajoute la direction du groupe. En ce qui concerne les conséquences de la pandémie sur l’activité du groupe pour les prochain mois, Cosumar est serein : «l’expérience de la situation conséquente à la gestion de cette pandémie a montré la résilience de notre mode de fonctionnement et nous a permis d’identifier de nouveaux axes pour plus d’amélioration dans nos processus et méthodes de travail. La traversée de cette crise ne devrait pas avoir de répercussions majeures sur notre activité».

Bonne santé financière
Pour ce qui est des performances financières, le groupe a réalisé un bilan positif de son activité pour l’année 2019. Sa performance financière a été marquée par une hausse de 7,1% de son chiffre d’affaires. Il est donc passé de 7,66 MMDH à 8,21 MMDH à fin 2019. Cette progression est due à la croissance des ventes à l’export, qui ont atteint les 518.000 tonnes à fin 2019 contre 376.000 tonnes une année auparavant et ceci en dépit de la difficulté du contexte international. À cet effet, l’excédent brut d’exploitation consolidé s’est hissé à 1,84 MMDH, en amélioration de 1,4%. Cette évolution résulte «de l’augmentation des tonnages traités dans les sucreries de betteraves et de l’amélioration de l’activité export du sucre blanc», indique le groupe dans sa communication financière. Le résultat net part du groupe grimpe à 924 MDH, en progression de 3,7% par rapport à 2018. Il est à noter que ledit groupe affiche des perspectives ambitieuses pour l’année 2020. «Les investissements réalisés en 2019, à savoir la nouvelle plateforme logistique de Tanger et le nouveau silo de stockage de sucre blanc renforcent la capacité d’approvisionnement du marché par le groupe», explique Cosumar. 

Lire aussi


Engagement citoyen

Cosumar, sur proposition de son conseil d’administration, a décidé de participer à l’élan de solidarité nationale en accordant un don de 100 MDH au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Covid-19. Cet engagement se traduit aussi par la contribution à des opérations de distribution de paniers alimentaires. De plus, le sucrier marocain réaffirme son accompagnement et son soutien au monde agricole sucrier en vue de limiter les effets de la sécheresse qui sévit actuellement.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés