Maroc

Coronavirus : le point sur la situation au Maroc samedi 12 septembre

Deux mille quatre cent trente (2.430) nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et 2.344 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, a annoncé vendredi soir le ministère de la Santé. Il s’agit du record de contamination en 24 heures au Maroc.

Ce nouveau bilan porte à 82.197 le nombre de contaminations dans le Royaume depuis le premier cas signalé le 2 mars et à 64.194 celui des personnes totalement rétablies, soit un taux de guérison de 78,1%, a précisé le ministère dans son compte rendu quotidien.


Le nombre de décès est passé à 1.524, avec 33 nouveaux cas enregistrés au cours des dernières 24 heures, soit un taux de létalité de 1,9%, selon la même source.

Ces décès se répartissent entre les régions de Casablanca-Settat (10), Marrakech-Safi (07), Fès-Meknès (05), Darâa-Tafilalet (04), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (03), l’Oriental (02), Rabat-Salé-Kénitra (1) et Laâyoune-Sakia El Hamra (1).

Les nouveaux cas, quant à eux, se répartissent entre les régions de Casablanca-Settat (895, dont 696 à Casablanca), Rabat-Salé-Kénitra (344, dont 246 à Kénitra), Sous-Massa (336), Marrakech-Safi (220), Darâa-Tafilalet (167), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (111), Béni Mellal-Khénifra (107), Fès-Meknès (97), l’Oriental (70), Dakhla-Oued Eddahab (63), Laâyoune-Sakia El Hamra (13) et Guelmim-Oued Noun (7). C’est à Casablanca que le nombre de cas positifs a flambé cette semaine, ce qui explique que les autorités ont mis en place un grand nombre de mesures strictes, dont un couvre-feu et des fermetures de quartiers, afin de limiter la propagation du virus. La région d’Agadir, qui a vu s’accentuer le nombre de cas positifs, est également dans l’oeil du cyclone et plusieurs mesures draconiennes ont été appliqués vendredi soir. Même chose pour Marrakech où les restaurants et bars ont été sanctionnés, voire fermés, pour non respect des mesures sanitaires.

Des mesures qui pourraient stopper l’hémorragie si l’on prend l’exemple de Tanger, où la flambée des cas a diminué depuis le mois d’août. Mais un confinement généralisé n’est pas exclu, tant la situation se complique dans certaines régions où les hôpitaux sont de plus en plus débordés.

Le nombre de cas exclus s’élève à 2.102.069, après 21.038 nouvelles analyses négatives. Les cas actifs ont atteint le nombre de 16.479, avec une prévalence de l’ordre de 45,4/100.000 habitants. Concernant les cas sévères ou critiques, ils sont au nombre de 252, dont 51 placés sous intubation.

Le taux d’incidence cumulé est de 226,3/100.000 habitants, contre une incidence de 24h établie à 6,7/100.000 habitants.

HF

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page