Now Reading
Coronavirus. L’ambassade de Chine au Maroc en mode “Comm de crise”

Coronavirus. L’ambassade de Chine au Maroc en mode “Comm de crise”

Oui, la situation est grave, mais elle n’est pas aussi désespérée que semble le croire l’opinion publique. C’est, en somme, le message clé que la représentation marocaine de la diplomatie chinoise a tenu à véhiculer, hier lundi au siège de l’ambassade à Rabat, lors d’un point de presse tenu pour discuter du Coronavirus 2019.

Li Li, l’ambassadeur de la république populaire de Chine au Maroc, a ainsi mobilisé des scientifiques afin d’étayer la “Comm de crise” par des données vérifiées et chiffrées sur l’ampleur du “danger” résultant de la propagation de ce fléau qui occupe l’esprit de la communauté internationale depuis quelques semaines.

Le Coronavirus 2019 est dangereux, mais pas plus mortel que d’autres épidémies qui l’ont précédé, affirme le diplomate chinois. Chiffres à l’appui, il explique que la mortalité parmi les personnes contaminées en Chine est de 2%, bien en deçà de celle causée par le H1N1 ( 17,4%), le MERS-CoV (34,4%) ou encore Ebola (40,4%).

Des données appuyées par le Chef de division des maladies transmissibles au sein du ministère de la Santé, Abdelkrim Meziane, qui expliquera que le taux de mortalité du nouveau Coronavirus a baissé depuis, jusqu’à atteindre un niveau de 1,2%.

La Chine est mobilisée et des mesures complètes et sérieuses, allant au-delà des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du règlement sanitaire international, ont été engagées pour contenir le Coronavirus, a assuré, l’ambassadeur chinois.

Parmi ces mesures figurent l’affectation de personnels médicaux aux zones touchées par le virus dans la province de Hubei, à travers la concentration de ressources médicales, le renforcement du soutien du gouvernement chinois à la recherche scientifique, par le suivi de près des mutations du virus, afin d’accélérer le développement d’un vaccin, ainsi que la mise en quarantaine de familles chinoises afin de couper au maximum les canaux de transmission du virus, précise le diplomate.

Lire aussi

Li a également rappelé que depuis fin décembre 2019, le Coronavirus est apparu en Chine et jusqu’au 10 février, le total des cas confirmés dans la partie continentale de la Chine s’élevait à 40.260, dont 6.188 cas sévères, 909 cas de décès et 23.589 cas suspects qui sont en observation, poursuivant que qu’à partir du 1-er février, le nombre de personnes guéries dépasse celui de décès et que 2.649 personnes sont sorties de l’hôpital.

Il a, par ailleurs, appelé la communauté internationale à “ne pas perdre l’humanité” devant la bataille contre le virus, à travers la “stigmatisation, le racisme et la discrimination” envers les populations d’origine asiatique, qui vont à l’encontre de la conscience humaine.

L’OMS appelle à des mesures de protection et de prévention rationnelles et prudentes et ne recommande pas de restrictions de voyage et de commerce contre la Chine, mais s’oppose plutôt à de telles mesures, a-t-il souligné, ajoutant qu’il y a lieu d’éviter des restrictions inutiles ou une réponse démesurée à l’épidémie.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés