Monde

Coronavirus : l’aérien dans la détresse

Les compagnies aériennes, touchées de plein fouet par la pandémie de coronavirus (Covid-19), ont besoin d’une aide d’urgence de jusqu‘à 200 milliards de dollars (185 milliards d’euros). Le chiffre avait été avancé, en fin de semaine dernière, l’Association internationale du transport aérien (IATA).

Cette aide pourrait prendre la forme d’un « soutien financier direct » aux transporteurs de passagers et de fret pour compenser leur manque à gagner et combler leurs trous de trésorerie. Elle peut également se traduire par des prêts et des garanties consentis par les gouvernements et les Banques centrales, ou encore par des allègements d’impôts et de charges sociales, précise l’IATA dans un communiqué.


Le 5 mars, l’IATA estimait que la pandémie pourrait coûter au transport aérien jusqu’à 113 milliards de dollars de pertes de revenus en 2020.

Mais les conditions se sont nettement dégradées avec l’interdiction américaine d’entrée aux États-Unis des voyageurs en provenance d’Europe, les restrictions d’autres pays à l’entrée sur leur territoire puis la fermeture aux non-Européens de l’espace Schengen.

« Juguler la propagation du Covid-19 est la priorité absolue des gouvernements », affirme le directeur général de l’IATA, Alexandre de Juniac, dans le communiqué. « Mais ils doivent réaliser que l’urgence de santé publique est devenue une catastrophe pour les économies et pour l’aviation », ajoute-t-il.

« La crise que traverse le secteur est bien plus grave et plus étendue qu’après les attentats du 11 septembre, l’épidémie de SRAS en 2002-2003 ou la crise financière mondiale de 2008 », prévient Alexandre de Juniac.

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page