Maroc

Coronavirus : grosses pertes pour l’ONCF

Mohamed Rabii Lakhlii, directeur général de l’Office national des chemins de fer, s’attend à ce que le nombre de transactions des opérateurs ferroviaires diminue de 25% au cours de l’année en cours. Ceci représente près d’un milliard de dirhams par rapport à l’année dernière, les pertes sont dues à l’éclatement de la pandémie de la Covid-19 au Maroc et des mesures de confinement qui ont suivi.

Lors d’une rencontre en visioconférence, organisée par l’Organisation des experts-comptables sur les implications de la crise sanitaire sur le secteur ferroviaire, Lakhlii a expliqué que la décision d’empêcher les mouvements entre les villes et la suspension des trains a causé de grandes pertes financières à l’ONCF. Le nombre de transactions a diminué de 98%, l’office a enregistré, chaque mois pendant la phase de quarantaine, une perte de 280 millions de dirhams, pour un total de 840 millions de dirhams dans les trois mois suivant l’imposition du confinement.


Ces pertes financières représentent 22% du chiffre d’affaires total pour l’année 2019, qui a atteint 3,8 milliards de dirhams. Lakhlii a poursuivi qu’à un moment où le mouvement des voyageurs s’arrêtait, ONCF continuait à fournir des services logistiques et le transport de marchandises et de phosphates, notant que cette continuité lui permettait de maintenir ses équilibres financiers et de résister aux répercussions de la crise sanitaire de manière contrôlée et sans avoir à prendre des décisions telles que les licenciements des employés.

Dans ce contexte, il a ajouté que l’office n’a licencié aucun employé en conséquence directe des pertes financières subies par la pandémie, notant que le contrat signé avec l’État en 2019 a fait éviter le pire, par le biais des réformes qui lui ont permis d’absorber les répercussions de la crise.

Lakhlii a souligné que l’ONCF a actuellement suspendu tous les projets d’investissement programmés, soulignant que dans un proche avenir, il relancera ces investissements ferroviaires, y compris l’extension des chemins de fer et des lignes ferroviaires à grande vitesse.






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page