Eco-Business

Coronavirus : comment le secteur bancaire fait-il face à la crise ?

Le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) a réagi, lundi, à certaines critiques contre les banques et a rendu un vibrant hommage à l’ensemble des salariés du secteur. Dans un communiqué, le GPBM affirme que le secteur bancaire marocain s’est très rapidement engagé dans l’effort national de prévention et de gestion des conséquences de la pandémie Covid-19 sur les plans tant sanitaire, social, économique que financier, renouvelant « sa mobilisation et sa ferme détermination à continuer dans cette voie ».

Impactées directement par les effets de cette pandémie, au même titre que les autres composantes de l’économie, les banques « ont malgré cela déployé les moyens nécessaires pour assurer la continuité des services bancaires sur l’ensemble du territoire du royaume », ajoute le communiqué.


Les établissements bancaires ont pris les mesures appropriées pour assurer la protection de leur personnel et de leurs clients à travers des mesures d’hygiène et de sécurité. Le GPBM cite notamment des plexiglas de protection dans les agences, la fourniture de masques, l’organisation de l’accès des clients aux guichets bancaires, la désinfection et l’alimentation en liquidités des guichets automatiques.

Les banques ont réadapté et renforcé leurs systèmes d’information et leurs plans de continuité d’activité afin d’assurer le bon fonctionnement de leurs services dans les agences et en télétravail surtout à travers le canal digital en cette période de confinement.

Le secteur bancaire exprime son indignation face aux « critiques injustifiées d’une certaine minorité dont ces braves soldats font l’objet, risquant de porter préjudice à cette union et à cette solidarité nationales citées comme exemple dans le monde en matière de lutte contre les conséquences de la pandémie du coronavirus ».

Le communiqué ajoute que les banques se sont activées pour l’opérationnalisation des mesures prises dans le cadre du Comité de veille économique pour le soutien et l’appui aux entreprises et aux ménages directement touchés par les conséquences du Covid-19.

En deux semaines, près de 400.000 demandes de report d’échéances de crédit ont été traitées et validées avec un taux de rejet ne dépassant guère 4%, ainsi que plusieurs demandes de lignes de crédit additionnelles de fonctionnement présentées aux banques ont été satisfaites avec un taux de rejet également faible.

Les banques se sont activement mobilisées pour réussir les opérations de distribution des aides directes exceptionnelles du Fonds de gestion de la pandémie du Covid-19 pour le secteur informel et aux salariés affiliés à la CNSS, en arrêt temporaire de travail, en mettant à disposition les guichets automatiques de banques (GAB), les établissements de paiement filiales de banques et les agences bancaires elles-mêmes pour fluidifier cette distribution. Ainsi, plus de 200.000 bénéficiaires par jour ont été servis et continueront à l’être, conformément aux modalités et au calendrier fixés par les autorités compétentes.

La mise en œuvre des mesures, prises par les banques, fait l’objet d’un suivi à travers des reportings réguliers par le GPBM en parfaite synergie avec Bank Al-Maghrib qui n’a ménagé aucun effort pour mettre à la disposition du secteur bancaire les moyens et facilités nécessaires de politique monétaire et de réglementation prudentielle.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer