Monde

Coronavirus chinois. L’OMS ne soutient pas le rapatriement des ressortissants

Nul besoin de rapatrier les ressortissants étrangers de l’épicentre de l’épidémie mortelle de virus en Chine, a déclaré mardi l’Organisation mondiale de la santé. En réaction aux décisions prises par de nombreux pays de faire revenir leur ressortissants de Chine et de les placer en quarantaine, l’organisation a indiqué qu’elle ne recommandait pas l’évacuation des ressortissants.

L’OMS a également « appelé la communauté internationale à rester calme et à ne pas réagir de manière excessive », a ainsi relayé l’agence de presse officielle, Xinhua.


L’organisme a déclaré qu’il « attendait toujours des éclaircissements » sur les commentaires de son chef, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a rencontré des responsables chinois à Pékin, dont le président Xi Jinping pour discuter de la manière de contenir l’infection.

Wuhan et la quasi-totalité de la province du Hubei sont coupées du monde, depuis jeudi par les autorités dans l’espoir d’endiguer l’épidémie. Quelque 56 millions d’habitants sont concernés.

Le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi, a déclaré au chef de l’OMS que la Chine avait « la pleine capacité, la confiance et les ressources pour vaincre l’épidémie à une date rapprochée ».

La semaine dernière, et par deux reprises, l’OMS a écarté l’option de déclarer l’épidémie comme une urgence mondiale, ce qui aurait pu déclencher une réponse internationale plus agressive, telle que des restrictions de voyage.

Le nombre de victimes a bondi à 106 morts et celui des cas confirmés dépasse 4.500 dans toute la Chine, selon le dernier bilan des autorités chinoises. La crise fait craindre une fragilisation supplémentaire de l’économie chinoise, voire mondiale.

Avec Agences






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page