Now Reading
Coronavirus: cap décisif pour le Maroc

Coronavirus: cap décisif pour le Maroc

Le Maroc et le monde se retrouvent dans une situation de plus en plus difficile avec la propagation galopante du coronavirus. Le nombre de cas confirmés par jour au Maroc monte de plus en plus, notamment au cours des dernières 48 heures. 

Les experts le savent et l’ont même expliqué: le virus suit un cycle de propagation et arrive par là à un cap où, si les instructions sanitaires ne sont pas respectées à la lettre et par tous, le combat contre ce mal prendra une tournure encore plus désolante.

C’est pourquoi, les appels à respecter scrupuleusement les règles du confinement se sont multipliés sur la Toile, qui reste aujourd’hui le principal canal de mobilisation et de communication.

Les prochains jours sont en effet cruciaux. Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, le rappelait hier lors du Conseil du gouvernement: Les dix prochains jours seront décisifs dans la propagation de la pandémie de coronavirus au Maroc.

Cela nécessitera “la coopération, la solidarité et la conscience collective de chacun de nous pour réussir la mise en quarantaine et le respect des dispositions de l’état d’urgence sanitaire en vigueur il y a quelques jours”, a-t-il rappelé.

Il faut dire que de nombreux Marocains en sont bien conscients: Seule la distanciation sociale et le respect des mesures d’hygiènes dictées par le ministère de la Santé et l’OMS sont de mise.

Devant la montée du rythme de déclaration des cas de contaminations, ces internautes se sont même inscrits dans une vague d’appels à rester le week-end à la maison. Une sorte de campagne dont le leitmotive est celui du “week-end à la maison”.

Le Maroc est en effet placé depuis quelques jours dans un état d’urgence sanitaire. D’énormes moyens logistiques et financiers sont déployés par les institutions étatiques et gouvernementales, les entreprises, les acteurs de la société civile… afin de dépasser cette période délicate avec le moins de pertes et de dégâts possibles.

Même des actions coercitives ont été prévues sous formes d’amendes… pour les citoyens qui enfreignent les règles de l’état d’urgence sanitaire. Néanmoins, comme l’a bien souligné El Otmani, «aucune autorité ne peut obliger les gens à se mettre en quarantaine complètement, si les citoyens ne coopèrent pas entre eux».

La meilleure solution: rester à domicile et ne pas le quitter sauf en cas de nécessité pour faire des courses, se rendre à un médecin, à une pharmacie ou au travail.

 

 

Lire aussi

 

 

 

 

 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés