Maroc

Coronavirus: A Fès, les cas de guérison s’enchaînent

Les efforts consentis par le staff médical de la ville de Fès dans le cadre de traitement des cas contaminés par le Covid-19 commencent à donner leurs fruits. En effet, durant le week-end dernier, plusieurs cas se sont rétablis et ont quitté les hôpitaux de la ville, dont deux médecins et un bébé de trois mois.

L’un des patients guéris est le directeur du Centre de transfusion sanguine de Fès, Abderrahim Benyazghi. «Personne n’est à l’abri de cette épidémie», a-t-il déclaré à la presse à a sortie de l’hôpital. Le responsable du Centre de transfusion sanguine s’est également félicité de la prise en charge de qualité des patients atteints du coronavirus au CHU de Fès, mettant l’accent sur l’importance des mesures prises par les autorités compétentes en application des instructions royales, pour enrayer la propagation de la pandémie.


De leur côté, une autre patiente guérie et la mère du bébé rétablie ont souligné les énormes sacrifices et le sens de responsabilité et de dévouement dont font preuve tous les acteurs en charge des personnes souffrant de cette maladie, mettant l’accent, par ailleurs, sur l’importance du confinement en tant que seul moyen efficace pour faire face à cette pandémie.

Dans ce cadre, Nadia Kabbali, néphrologue au CHU-Fès, a souligné que «le rétablissement des patients est le fruit des efforts déployés par l’ensemble des cadres médicaux, paramédicaux, techniques et administratifs, qui se dévouent corps et âme pour préserver la santé des citoyens et enrayer cette pandémie». Les personnes guéries ont été applaudies, à leur sortie du CHU, par les membres du personnel médical et infirmier et l’ensemble des agents opérant dans les différents services de cet établissement.

Quelques jours plus tôt, un enfant de 8 ans, appelé Ziad, a également gagné sa bataille contre le virus alors que sa mère et sa grand-mère ont eu moins de chance. Testées positives au Covid-19, elles ont succombé au virus. Le père ainsi qu’un proche, vivant sous le même toit, avaient été testés négatifs. Il faut rappeler que le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi, a rassuré quant à l’éventuelle guérison de personnes à risque illustrant que le Maroc a enregistré la guérison d’une femme âgée de 96 ans. D’autres cas, malgré les complications qu’ils ont présentées au début de leur hospitalisation, se sont complètement rétablis du Covid-19.

Il faut noter que le Maroc a enregistré, au lundi 13 avril à 10 h, 196 cas de guérison, sur un total de 1.746 contaminations, dont 120 décès. La répartition géographique de l’épidémie n’a connu aucun changement, notamment concernant la région de Casablanca-Settat qui reste la région la plus touchée en représentant 29% des cas, suivis de Marrakech Safi avec presque 19%, Rabat Salé Kénitra 14,3% et Fès Meknès avec presque 13%.

Un centre de tests virologiques
À partir du lundi 13 avril, le CHU Hassan II de Fès pourra désormais effectuer les tests virologiques concernant le Covid-19. Alors que ces tests étaient effectués exclusivement par trois établissements à savoir l’Institut Pasteur à Casablanca, l’Institut National d’Hygiène et l’Hôpital militaire de Rabat, le Maroc élargit dès lundi son réseau de dépistage au niveau de six Centres hospitaliers universitaires (CHU). Il s’agit des CHU des villes de Fès, Casablanca, Rabat, Oujda, Marrakech et Agadir. L’élargissement du protocole de dépistage permettra ainsi d’identifier davantage de cas contaminés au Maroc et limiterait plus rapidement la propagation du virus sur le territoire national. Pour assurer le bon fonctionnement de ces nouvelles structures, des sessions de formation ont été réalisées au profit du personnel du CHU.

Rappelons que le Maroc a consacré la somme de deux milliards de dirhams au renforcement de son dispositif médical, notamment l’achat de nouveaux kits de dépistage pour permettre d’avoir des résultats rapides.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer