Économie

Conseil préfectoral de la ville : Casablanca dévoile son Plan ambitieux pour se redynamiser

Le Conseil préfectoral de Casablanca a présenté, le jeudi 19 octobre, son Programme de développement de la Préfecture (PDP) de Casablanca pour la période 2016-2021. Prônant la «Distinction et la convergence», ledit programme ambitionne de mettre en place 75 projets qui couvrent six chantiers prioritaires.

Proximité, innovation et solidarité. Tels sont les maîtres-mots pour la concrétisation du PDP de Casablanca, lequel a été conçu conformément à la loi 112.14. Dans les huit préfectures d’arrondissements de la métropole, les secteurs «prioritaires» que constituent l’enseignement, la santé, la précarité, l’habitat, le sport et la culture ont été diagnostiqués par un comité de pilotage du PDP. La somme allouée à ces projets dont la réalisation s’étalera sur 4 années (2018-2021) est de 736 MDH. La contribution du Conseil préfectoral dans ce budget est de 85%, soit 584 MDH.


L’éducation et la santé, l’urgence absolue

Les priorités qui répondront aux besoins et attentes des Casablancais sont au nombre de 29. Le secteur de l’enseignement compte 10 projets avec un budget de 117,2 MDH. Ce dernier prévoit l’établissement de 20 centres dédiés au préscolaire, la dotation de 100 classes des conditions nécessaires pour offrir un cadre adéquat aux études, la modernisation de 16 écoles maternelles, notamment dans les quartiers pauvres ainsi que la valorisation de la recherche scientifique.

Le budget octroyé à la santé est de 135,8 MDH. Dans ce sens, le président du Conseil,  Mohamed Najib Amor, a évoqué la construction d’un deuxième centre de rééducation dans la zone de Bouskoura afin de pallier le manque de places. La contribution du Conseil y sera de 85,6 MDH.

La somme allouée à la précarité est de 116 MDH. Cet axe comprendra, entre autres, l’aide des femmes en situation difficile et le soutien aux programmes de protection des personnes âgées sans ressources, aux enfants vivant dans la rue et aux sans-abris, en plus du soutien aux personnes en situation de précarité et celles en situation de handicap. La contribution du Conseil y sera de 75,1 MDH.

La jeunesse d’abord

Bonne nouvelle pour les jeunes puisque le sport accapare la plus grande part avec un budget 178,4 MDH ! La touche financière du Conseil préfectoral dans ce secteur sera de 148,4 MDH. Ce chantier comprendra la création de complexes sportifs et d’espaces de divertissement, la construction d’un stade qui accueillera des manifestations sportives ainsi que le soutien aux programmes sportifs.

Le lot de la culture est de 84,2 MDH dont 52,7 MDH du Conseil préfectoral de la ville. Amori a évoqué par rapport à ce point la participation à la construction et à l’équipement de bibliothèques et de centres culturels ainsi qu’à la création d’un musée pour Casablanca afin de valoriser davantage son capital immatériel.

Concernant l’habitat, le Conseil préfectoral prévoit la somme de 60 MDH. Sur ce volet, le président a affirmé que sera destinée une contribution de 12 MDH à l’habitat menaçant ruine. Le but étant de soutenir les familles dont les membres ont succombé aux ruines afin de leur assurer un logement et ceci pour une durée allant de 4 à 6 mois.

Seul bémol, les espaces verts qui ont presque disparu de la métropole. Dans une déclaration pour lesecos.ma sur la place des espaces verts dans le programme du Conseil, Amori a expliqué que cette opération concernera seulement les quartiers sous-équipés. Ces derniers seront équipés d’espaces verts pour pratiquer des loisirs.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer