Now Reading
Confinement: les autorités de Meknès procèdent par quartiers

Confinement: les autorités de Meknès procèdent par quartiers

Le dernier bilan publié par le ministère de la Santé concernant le coronavirus, le 29 mars, place la région Fès-Meknès en deuxième position au niveau national avec 87 cas, après la région Casablanca-Settat qui en a enregistrés 189. Malgré sa faible densité démographique, Meknès devance de loin, en nombre de contaminations, Fès.

En effet, la ville enregistre pas moins de 49 cas contre 28 pour sa voisine. Pour contenir la propagation du virus, les autorités locales ont procédé à la répartition de la ville en districts, en limitant la circulation de la population.

Chaque district comprend au moins une pharmacie, une boulangerie, un four, un marché et une agence bancaire. En parallèle, des mesures de sécurité ont été prises au marché du gros qui accueille quelque 3.000 personnes. Les responsables ont ainsi fermé le souk hebdomadaire qui accueille jusqu’à 7.000 personnes deux fois par semaine. Il faut rappeler que, mardi dernier, le ministère avait annoncé la contamination de 24 cas au Covid-19.

Notons que la ville avait déjà recensé son premier cas de décès à cause du virus. Les responsables de la ville nous ont indiqué que les 58 personnes qui étaient récemment en voyage organisé en Égypte ainsi que le responsable de l’agence organisatrice ont été placés sous surveillance médicale.

«D’après les premiers tests, 15 membres de ce groupe ont été testés positifs. Les autres membres ont été mis en isolement médical avec une prise de température deux fois par jour», explique Abdellah Bouanou, médecin et maire de la ville de Meknès.

Lire aussi

Par la suite, les responsables de la direction régionale de la Santé ont pu identifier toutes les personnes ayant été en contact avec les membres de ce groupe et relevé leurs coordonnées. Selon les responsables de la direction régionale de la santé, «on ne peut considérer Meknès comme foyer épidémique puisque 80% des cas détectés sont des cas importés». Pour éviter la panique, les responsables de la ville ne cessent de répéter que la situation est actuellement sous contrôle. Les autorités sont mobilisées pour faire face à tout développement de la pandémie dans la ville. Une commission s’est d’ailleurs rendue dans les cliniques privées de la ville pour évaluer leurs capacités ainsi que le matériel disponible.

En parallèle, trois hôpitaux, dont l’hôpital militaire, ont été entièrement équipés pour recevoir d’éventuels malades infectés. Ces hôpitaux disposent de lits réservés à la mise en quarantaine, ainsi qu’un dispositif de plus de 50 appareils d’assistance respiratoire. Parallèlement à ces mesures, plusieurs équipes mènent quotidiennement une opération de stérilisation et de désinfection des établissements publics, des moyens de transport et des marchés.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés