Culture

Confinement en séries: 3 reco’ à consommer sans modération

Musicales, comiques ou dramatiques, les séries se suivent et ne se ressemblent pas, en ces temps de confinement. Il est temps -et on a le temps- d’enchaîner les épisodes, de se laisser prendre par les intrigues, d’apprendre à connaître des personnages touchants…

The Eddy
La série qui va faire «Jazzer»

Véritable série événement de Damien Chazelle, The Eddy promet swing et rebondissements. Entre musique et affaires qui ne tournent pas rond, la série du réalisateur de «La La Land» et de «Whiplash» promet de nous faire voyager. Le réalisateur vient de donner un avant-goût de la série, de sortie le 8 mai, avec une bande-annonce prenante. On y découvre Elliot Udo, campé par l’acteur André Holland, un pianiste new-yorkais qui vit à Paris et qui est copropriétaire d’un club de Jazz en faillite avec Farid (Tahar Rahim). Entre scènes de musique qui swinguent et courses-poursuites, l’on comprend que des secrets vont finir par éclater. Celle qui joue l’épouse de Farid n’est autre que Leila Bekhti, tandis que Joanna Kulig, la chanteuse de groupe, entretient une relation amoureuse tumultueuse avec Elliot. «André Holland a suivi des cours de piano et de français et Tahar Rahim a dû apprendre en trois mois à jouer du saxophone et à chanter», précise Allociné. Une série de 8 épisodes à découvrir dès le 8 mai.

Lucifer
Divertissement démoniaque

Pour passer le temps du confinement, rien de mieux que de rattraper les 4 saisons déjà sorties en attendant la 5e, déjà tournée, qui devrait bientôt sortir. Cette série originale, qui ne paye pas de mine, fait rire tout en étant attachante. Entre la vérité et tous ceux qui la reçoivent comme une métaphore, Lucifer est une série brillante et drôle. C’est l’histoire de Lucifer Morningstar, le diable en personne, qui démissionne et abandonne le trône de son royaume pour la déjantée Cité des anges, Los Angeles. L’ex-Seigneur des ténèbres est le patron du célèbre nightclub «Lux». Quand une star de la Pop est sauvagement assassinée sous ses yeux, il décide de partir à la recherche du coupable et croise sur sa route Chloe Decker, une femme flic qui résiste à ses charmes et lui met constamment des bâtons dans les roues. Un duo de choc qui saura donner du rythme aux épisodes et aux intrigues policières plus ou moins vraisemblables. Le tout, sur fond de références bibliques, entre l’ange Amenadiel, Caïn ou encore Ève. Rafraîchissant !

This is us
La famille avant tout

Magnifique fresque familiale, «This is us» raconte l’histoire d’une famille à la fois banale et extraordinaire, dans laquelle chacun peut se retrouver. Tout au long de l’intrigue, cette série débordante d’humanité oscille entre flash-back, présent et flashforwards pour comprendre des destins brisés, des âmes en peine, des enfants devenus adultes beaucoup trop tôt. Elle est servie par des acteurs de talent à l’image de Milo Ventimiglia, Mandy Moore, Sterling K. Brown, Chrissy Metz ou encore Justin Hartley. «Le créateur Dan Fogelman a délibérément recruté des talents reflétant la diversité de ses personnages, afin de donner une plus grande authenticité aux dialogues et aux scénarios», indique Allociné. Quatre saisons qui n’ont vraiment pas déçu tant l’intrigue est solide et le renouvellement de mise. Grâce à sa performance, Sterling K. Brown, qui incarne Randall Pearson, est entré dans l’histoire des Golden Globes. En effet, il est le premier homme noir à remporter le prix du Meilleur acteur dans une série dramatique.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer