Culture

Concours panafricain de critique de cinéma: un Marocain en finale

Le critique de cinéma marocain, Ameur Cherqui, a atteint la phase finale du Concours panafricain de la critique cinématographique, organisé par l’Agence panafricaine d’ingénierie culturelle (APIC).

Avec la critique intitulée « Un air de Kora, la force des frontières fragiles », Cherqui est le premier finaliste retenu (lauréat) par le jury du Concours panafricain de la critique cinématographique, a indiqué l’APIC, dont le siège est basé au Burkina Faso.


L’article de Cherqui aborde le film « Un air de Kora », de la réalisatrice sénégalaise, Angel Diabang (2019). Cette œuvre raconte l’histoire de Salma, une jeune musulmane qui rêve de jouer à l’instrument traditionnel de « Kora », une activité traditionnellement réservée aux hommes, alors elle essaie d’y parvenir en secret.

Ameur Cherqui est également réalisateur de documentaires, formateur au Centre régional des métiers de l’éducation et de la formation à Errachidia et chercheur à la Faculté des lettres de Béni Mellal.

Le critique de cinéma malgache, Aina Randrianantoandro, et le critique et journaliste sénégalais, Mamadou Oumar Camara, ont également atteint la phase finale du concours pour des articles critiques sur la même œuvre cinématographique.

Le Concours panafricain de critique de cinéma est organisé par l’APIC en prélude à la 1re session de la Semaine panafricaine de la critique d’art, dans le cadre du programme Noocultures. Il est organisé en partenariat avec Africine.org – FACC, la Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC) et la Société Sudu Connexion, avec la participation des critiques du Maroc, de la Tunisie, de la Mauritanie, du Sénégal, du Cameroun, de l’Angola, de Madagascar et de la Côte d’Ivoire.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer