Now Reading
Comment la Chine gère-t-elle le Coronavirus? Le point avec la chaîne officielle chinoise

Comment la Chine gère-t-elle le Coronavirus? Le point avec la chaîne officielle chinoise

Depuis le 9 janvier 2020, le monde fait face à une nouvelle épidémie menaçante : le coronavirus. Les coronavirus forment une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies très diverses chez l’homme, allant du rhume banal au SRAS, et qui causent également un certain nombre de maladies chez l’animal. Ce nouveau coronavirus est une souche particulière jamais encore identifiée chez l’homme, avec jusqu’à présent, très peu d’informations sur la transmission, la gravité et les conséquences cliniques de cette infection. Le bilan de l’épidémie se place désormais à plus de 1.700 morts et 60.000 infectés, principalement en Chine, sachant que le Maroc est épargné.

Le groupe média officiel chinois, China Media Group, a accepté de faire le point sur cette épidémie qui s’illustre particulièrement en Chine, là où le virus a fait le plus de victimes. 

Pour China Media Group, la Chine gère l’épidémie de manière transparente et coopérative, “comme l’attestent plusieurs experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres experts indépendants”.

L’état des lieux des mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie de pneumonie causée par Covid-19, ainsi que les informations sur son traitement dans la province du Hubei, étaient au centre de la conférence de presse organisée en direct, le 15 février dans la ville de Wuhan, par le Bureau d’information du Conseil des affaires d’Etat de Chine, indique CMG en rappellant que le bureau a donné toutes ces informations en utilisant la technologie 5G.

Le monde devient inévitablement nerveux devant l’épidémie, une information ouverte et transparente constitue le meilleur effet placebo qui permet de redonner la confiance aux populations et contrer les fausses informations“.

China Media Group informe par ailleurs que depuis le 22 janvier dernier, le gouvernement chinois a organisé plus de 25 conférences de presse sur la prévention et le contrôle de l’épidémie, les gouvernements locaux, y compris la province du Hubei, ont également tenu plusieurs conférences de presse “donnant des informations utiles en temps opportun”.

Par ailleurs, CMG souligne que les efforts de la Chine ont empêché l’épidémie de se propager dans d’autres pays, avec jusqu’à présent seulement 1% d’infections comptabilisées en dehors de la Chine, comme l’a témoigné le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a déclaré, le 12 février à Genève, que la Chine avait isolé le virus à une vitesse incroyable pour effectuer un séquençage génétique et avait immédiatement partagé les informations à l’OMS, ce qui a permis à d’autres pays de développer des outils de dépistage de virus et d’identifier des personnes contaminées, le directeur de l’OMS avait, dans ce contexte, salué les efforts de la Chine en matière de coopération.

Ces efforts de coopération ont également été salués par le président, Donald Trump, qui a déclaré sur les réseaux sociaux que les Etats-Unis appréciaient grandement les efforts et la transparence de la Chine. Récemment, le secrétaire américain à la Santé, Alex Azar, a salué la décision de la Chine de partager la séquence génétique du nouveau coronavirus, louant la coopération sanitaire en cours entre les deux parties.

Lire aussi

Cependant, pour des raisons encore inconnues, un autre Américain n’est pas, lui, resté tranquille”, CMG évoque le directeur du Conseil économique national à la Maison Blanche, Larry Kudlow, qui a déploré dans une interview, «l’opacité» de la Chine dans sa lutte contre l’épidémie, se disant “surpris” par les récentes informations épidémiques en provenance de la Chine. Des propos qui ont été réfutés du côté chinois mais aussi américain, le directeur exécutif du Programme d’urgences sanitaires de l’OMS, Michael Ryan, a, lors de la conférence de presse du 14 février, clairement indiqué que le gouvernement chinois coopérait activement avec l’OMS, invitait des experts internationaux, partageait des informations à la communauté internationale.

Selon CMG, la pneumonie causée par le nouveau coronavirus est une nouvelle maladie, sa compréhension est donc beaucoup plus longue, approfondie et continue. Pour y parvenir CMG explique qu’il faudra accumuler plusieurs expériences en termes de diagnostic et de traitement. “Dans la phase la plus cruciale de prévention et de contrôle de l’épidémie, la Chine a ajusté ses critères de diagnostic et les a rendus publics en temps opportun, ce qui montre précisément l’ouverture et la transparence des informations et sa haute responsabilité en matière de santé publique”, indique la même source.

Dans la même optique de coopération, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé, le 14 février dernier, que tous les membres du Groupe international d’experts, chargés d’aider la Chine à combattre l’épidémie de la pneumonie causée par Covid-19, devraient arriver en Chine ce week-end. CMG est sans équivoque, experts chinois et étrangers fourniront à ce moment-là des conseils et des suggestions à la Chine et au monde pour travailler ensemble, en accordant une attention particulière à la propagation du virus, à la gravité de la maladie et à l’impact des mesures consécutives.

C’est évidemment un développement positif qui est très apprécié par la Chine et le monde, conclut-on auprès du média.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés