Vidéos

Colorado présente un bilan positif et fustige l’OMPIC à cause de la contrefaçon

Malgré des résultats exceptionnels enregistrés pour l’année 2017, le spécialiste de la peinture Colorado fustige l’existence de plusieurs marques comme Corlador ou encore Corvenil, qui lui faussent la concurrence au nez et à la barbe de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC). «Aujourd’hui, notre plus grand risque sur le marché n’est plus la concurrence formelle, mais ce type de concurrence de charlatans qui enregistrent à l’OMPIC des produits contrefaits», indique Abed Chagar, DG de Colorado.

 


                                       

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer