Now Reading
CMCP revoit ses ambitions à la hausse

CMCP revoit ses ambitions à la hausse

La Compagnie marocaine des cartons et des papiers (CMCP) veut voir plus grand au Maroc. La filiale marocaine du consortium mondial International Paper envisage d’investir 100 millions de dirhams par an pour accroître sa capacité de production sur le marché marocain.

Les hauts responsables du leader national sur le marché marocain du carton et du papier ont annoncé mercredi 25 septembre d’ambitieux projets à l’occasion de la célébration des 70 ans de la Cmcp. «Nous sommes une vieille dame mais j’ai comme l’impression que nous courons très vite et toujours plus vite», a ironisé le directeur général de la Compagnie marocaine des cartons et des papiers, Bertrand Laplaud.

Ainsi dopée par la croissance de l’économie nationale qui est de l’ordre de 3,5%, la filiale Maroc et région Afrique de l’Ouest de la multinationale international Paper, laquelle «s’adapte à l’évolution du marché marocain en apportant des solutions adéquates adaptées aux problématiques d’hygiène et présentant toutes les garanties de respect et de protection de l’environnement pour une offre globale et intégrée», envisage d’investir chaque année 100 millions de dirhams (MDH) au Maroc, a souligné mercredi Laplaud devant John Sims, PDG d’International Paper Emea (Afrique, Moyen-Orient, Russie) ainsi que d’autres hauts responsables de cette entreprise.

L’industriel qui a acquis, en 2017, la caisserie Europac de Tanger pour 400 millions de dirhams afin d’augmenter sa capacité de production sur le marché marocain a l’ambition de grossir ses usines de production au Maroc notamment celle de Tanger. «Notre nouveau bébé de Tanger se porte bien mais il doit grossir», a indiqué Bertrand Laplaud qui caresse le rêve de la création d’un cinquième site au Maroc mais ce n’est pas tout.

La compagnie qui se focalise également sur sa «capabilité» en introduisant de nouvelles technologies tels que le «High Quality Printing», une solution d’impression de haute définition ainsi que l’acquisition et la mise en place de machines à la pointe des technologies et au top standard international qualité veut également mettre l’accent sur la Responsabilité sociétale de l’entreprise, «soucieuse des enjeux environnementaux dont l’utilisation du plastic, faisant observer la prise en compte de la législation y afférente», dira-t-on. À cela, il faut ajouter un autre chantier qui tient à cœur le groupe, «en permanente adaptation en termes de techniques de production et de mise à niveau de ses modes et approches de production», la formation du personnel. Au plan de la protection de l’environnement, le groupe est engagé en faveur de l’écologie, en veillant à prendre plusieurs initiatives visant, notamment, à limiter l’impact des rejets en milieu naturel, tout en contribuant à l’économie des ressources en eau.

À cet effet, les emballages en carton ondulé sont fabriqués à partir de la fibre de bois, ce qui atténue considérablement les problèmes de santé et les risques de contamination. «Nous souhaitons dans le cadre de la substitution du plastique par le carton remplacer une petite part de ce plastique par du carton de lait», a expliqué à ce niveau Bertrand Laplaud, qui sur le long terme, table sur un taux de remplacement de 10%.

Cette dynamique d’investissement et d’engament, tributaire de la santé économique du royaume, est le reflet des performances de l’entreprise au Maroc. Acquis par International Paper en 2007, l’entreprise réalise un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards de dirhams et compte 1.350 employés, répartis sur 11 unités de production (tous secteurs) disséminées dans toutes les régions du royaume. Investisseur de premier plan avec un montant global de 700 MDH, ces 5 dernières années, le groupe innove constamment en termes de production et de technologies mises en œuvre dans ses 3 caisseries de production (Tanger, Casablanca et Agadir) d’une capacité globale de 250.000 tonnes, ses 8 unités de montage de plateaux réparties sur l’ensemble du territoire national et sa papeterie située à Kénitra. Outre ses performances sur le plan national, le groupe s’est distingué sur le marché de l’export avec une capacité de production avant-gardiste, des délais de livraison optimums par toutes les saisons et la qualité de ses différents produits. Près de 10% de la production de la compagnie est destinée à l’expert. Grâce à son envergure mondiale, le groupe dessert les marchés du Canada, de la Russie et plusieurs pays du continent africain, notamment en Afrique de l’Ouest.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés