Now Reading
Cinquantenaire de l’OCI: quel bilan?

Cinquantenaire de l’OCI: quel bilan?

Le Bilan de l’action économique et commerciale commune de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) a été présenté, lors d’un séminaire jeudi à Rabat, à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire de l’organisation.

Organisé par le ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’étranger en partenariat avec le Centre Islamique pour le Développement du Commerce (CIDC) et l’Agence Bayt Mal Al-Qods Asharif, ce séminaire a porté sur l’état actuel et les perspectives du commerce intra-OCI, le financement et l’assurance du commerce et des investissements et le flux d’investissement entre les États membres de l’OCI.

A cette occasion, l’ex-directeur général du CIDC, El Hassane Hzaine, a mis en avant plusieurs indicateurs positifs concernant le commerce entre les pays de l’OCI, rappelant l’évolution considérable de la part du commerce intra-OCI dans le commerce total des États membres qui est passé à 21,22% en 2018 contre 8% en 1970.

Et de relever que la nature de ces échanges est actuellement diversifiée, notant que le pétrole, qui représentait le tiers des échanges lors des années 70, ne constitue dorénavant qu’à peu près 20% du commerce intra-OCI et que les produits manufacturés dépassent 50% des échanges.

Par ailleurs, l’amélioration de la connectivité maritime entre les ports est un facteur ayant contribué à l’évolution du commerce, les pays de l’OCI comptant à leurs actifs les ports les plus efficients à l’échelle internationale, dont le port Tanger-Med, a-t-il ajouté.

Pour Hzaine, des efforts restent à fournir toutefois, en termes de logistique et d’amélioration de l’offre de certains produits en quantité et en qualité malgré l’évolution du commerce, notamment à travers la promotion de l’investissement.

De son côté, le directeur général par intérim du CIDC, Mamoudou Bocar Sall a passé en revue les réalisations de l’OCI dans le domaine commercial, ainsi que les actions entreprises par l’Organisation et ses institutions pour la mise en œuvre du programme d’action décennal 2016-2025 ayant pour ambition d’atteindre une part de 25% du commerce intra-OCI dans le commerce mondial d’ici 2025.

Ceci étant, le volume des échanges entre les pays membres de l’OCI a considérablement augmenté, passant de 556,32 milliards de dollars en 2016 à 762,84 milliards en 2018, soit une croissance de 37%, a-t-il souligné.

Lire aussi

Pour sa part, le 9ème secrétaire général de l’OCI (2004-2014), Ekmeleddin İhsanoğlu a rappelé l’historique de l’Organisation, sa vison ainsi que le chemin parcouru depuis sa création 50 ans auparavant à Rabat.

Il s’est félicité du bilan positif de l’action commerciale de l’OCI, notant que l’Organisation joue un rôle vital pour ses membres en disposant d’un cadre et d’un système cohérents pour leur développement économique et industriel.

Cette rencontre, animée par des cadres et experts de plusieurs institutions, a été l’occasion de plancher sur le rôle des institutions du secteur privé dans la dynamisation des relations d’affaires entre les États membres de l’OCI ainsi que la facilitation du commerce et sur l’état de la logistique et du transport entre les pâys membres de l’OCI.

Ont pris également part à cette rencontre les représentants des ambassades des États membres de l’OCI accréditées au Maroc, des ministères et agences du Royaume ainsi que ceux des organisations internationales et régionales et des associations professionnelles et patronales.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés