Now Reading
La Guérisseuse à L’institut Lumière !

La Guérisseuse à L’institut Lumière !

Consécration pour le film de Mohamed Zineddaine. Après de nombreux succès en 2019, l’année 2020 s’annonce faste pour «La Guérisseuse». En effet, le film sera projeté à à Lyon, à l’Institut Lumière du 15 au 18 avril. Avec près de 2.000 spectateurs en 4 jours, le festival Cinémas du Sud est devenu en 19 ans un rendez-vous important, explorant et révélant des cinématographies émergentes, et mettant à l’honneur les grands auteurs des Cinémas du Sud. Le film a également été retenu pour la sélection officielle, dans la catégorie Longs métrages de la 2ème édition du Maghreb Film Festival – qui aura lieu du 26 au 29 mars 2020 à Haarlem et Amsterdam (Pays-Bas).

L’histoire du film se déroule dans une petite ville minière où les hommes travaillent pour la plupart dans le phosphate. Abdou, un adolescent de 16 ans, cherche sa place. Serviable et simple, il ne sait ni lire, ni écrire mais souhaite apprendre. Il est le fils adoptif de M’barka, la guérisseuse du village. Entre Naïma, son amie, qui l’instruit, lui fait lire des histoires des Mille et Une Nuits et sa mère qui souhaite le laisser dans l’ignorance la plus totale, Abdou erre dans la ville avec son vélo. Un jour, sur le conseil d’Abdou, Ch’aayba, trentenaire incontrôlable, cynique et pickpocket, se laisse convaincre de rendre visite à Mbarka pour soigner l’eczéma qui le fait souffrir. Dès lors, le sort liera ces trois personnages…

«La nécessité de faire ce film est dictée par l’universalité de son thème : l’étude d’un pouvoir omniscient et des rapports de force perçus sous l’angle de la domination, de l’influence et de l’autorité d’un individu sur un monde», confie le réalisateur qui a co-écrit le scénario avec Olivier Bombarda.

Lire aussi

Le film est interprété par des acteurs talentueux comme Ahmed Moustafid, Fatima Attif, Mehdi El Arroubi, Hanane Elkabani et Nisrine Adam. Fatima Attif porte le film sur ses épaules, comme elle porte le sort des habitants de sa petite ville. Ce film marocain s’inscrit dans la simplicité et le réalisme chinois ou iranien, ce qui lui valu le titre de Meilleur film marocain de l’année 2019.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés