Now Reading
CIH Bank. 2020, dans la continuité de 2019

CIH Bank. 2020, dans la continuité de 2019

CIH Bank vient de boucler une année 2019 dans le vert. La banque universelle affiche des bonnes performances commerciales et opérationnelles.

Durant l’exercice écoulé, CIH estime ainsi avoir maintenu ses efforts dans la digitalisation par le lancement de 7 nouveaux smart services. Il n’empêche que  la banque tient à sa présence physique à travers le territoire marocain. Aujourd’hui, son réseau dépasse le seuil de 300 agences avec l’ouverture de 18 nouvelles agences. «Nous venons de multiplier par 3 le nombre d’agences durant ces dix dernières années», commente Younes Zoubir, DGA en charge des finances, moyens et traitements chez CIH Bank.

À cela, s’ajoute le déploiement de 6 agences mobiles, le lancement de nouveaux partenariats de distribution pour le développement des points de Cash et implantation de nouveaux GAB.

CIH Bank a également procédé à l’ouverture de 4 agences Lana Cash, sa filiale spécialisée dans les moyens de paiement. Des actions qui ont permis à ladite banque de recruter cette année 410.000 nouveaux clients, dépassant ainsi la barre de 1 million de clients actifs.

Autre fait marquant de l’année 2019: l’augmentation du capital de 500 MDH réalisée avec succès ainsi que le démarrage d’activité effectif d’«AjarInvest» à travers le lancement d’un fonds OPCI qui comporte un certain nombre d’actifs de CIH Bank.

Confiants, les dirigeants du groupe espèrent maintenir la même dynamique en 2020. «Cette année devrait se comporter de la même façon où la banque sera toujours animée de cette volonté d’apporter du changement et de la fraîcheur dans un environnement en perpétuelle mutation», affirme Sekkat, soulignant que son groupe participera activement au programme d’appui et de financement des entreprises.

Concernant les résultats, le groupe a dévoilé un produit net bancaire de 2,5 MMDH à fin décembre 2019, soit une progression de 11,3% par rapport à fin 2018. Une performance commerciale qui profite de la hausse de 20,3% des dépôts de la clientèle à 44,6 MMDH combinée à la progression de 12,1% des crédits de la clientèle à 53,1 MMDH. Si la collecte des ressources affiche une croissance à deux chiffres, c’est grâce à l’amélioration des dépôts à vue qui ont connu une hausse de 20% ainsi qu’à l’accélération de 21,2% des dépôts à terme. Les ressources marchés, quant à elles, ont profité de la hausse des Bons de société de financement (BSF) pour s’accroître de 4,3%.

Du côté des emplois, la banque a octroyé des crédits hors immobilier à hauteur de 24,7 MMDH, en hausse de 27,1% par rapport à fin 2018. Ceux-ci prennent de plus en plus d’ampleur chez la banque désormais universelle. Ils représentent 46,7% de l’encours global des crédits octroyés. Les crédits immobiliers enregistrent, de leur côté, une progression de 2,3%.

Par ailleurs, la marge nette d’intérêt a enregistré une hausse de 0,6%. Le résultat brut d’exploitation social de la banque s’est établi à 1,2 MMDH soit une progression de 51,6% suite à la réalisation de l’opération OPCI ayant généré une plus-value de 338 MDH dans les comptes sociaux. Par ailleurs, le coût du risque se situe à 543,2 MDH dont 243,2 MDH destinés à couvrir le risque de contrepartie, soit un taux de coût du risque normatif de 0,51%. «Il est au standard du marché et au même niveau que celui de 2018», souligne Youness Zoubir.

Lire aussi

Le reliquat (300 MDH) a été constitué en tant que provisions pour risques généraux traduisant l’approche proactive de la banque dans la couverture des risques éventuels, notamment ceux induits par les évolutions réglementaires.

En social, le résultat net s’établit à 451,4 MDH en hausse de 0,1% par rapport à 2018. Par ailleurs, le résultat net part du groupe a affiché une baisse de 6,3% à 426 MDH, imputée à la contribution d’Umnia Bank qui s’est affichée en retrait de 47,9 MDH.

«Umnia Bank s’inscrit dans un plan stratégique de 5 ans…Commercialement, la banque se comporte très bien…la pression des crédits est très forte alors que la collecte des ressources reste modeste», remarque Zoubir.

«C’est la première année que l’ensemble des financements octroyés par Umnia ont été entièrement constitués à travers ses propres ressources collectées», commente Sekkat, annonçant par la même occasion la validation d’une augmentation de capital de 500 MDH par le Conseil de surveillance d’Umnia Bank.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés