Now Reading
Chaînes d’approvisionnement. Quel rôle dans la gestion d’une pandémie ?

Chaînes d’approvisionnement. Quel rôle dans la gestion d’une pandémie ?


Maha Bouzeid,
Vice-présidente et responsable de l’approvisionnement, Ericasson Moyen-Orient et Afrique

La pandémie de Coronavirus continue de transformer notre façon de vivre et de travailler tout en perturbant les entreprises dans le monde entier. Alors que les dirigeants d’entreprises et les responsables de la santé suivent l’évolution du virus et prennent des décisions concernant le confinement, les responsables de la chaîne d’approvisionnement évaluent et planifient l’impact du virus sur leurs systèmes. En matière de gestion de la chaîne d’approvisionnement, le temps de préparation est important sur le long terme. Investir des ressources et du temps en amont, pour se donner un minimum de capacité de réaction, peut améliorer considérablement les résultats lorsqu’une situation sans précédent se produit. Tout en minimisant l’impact sur les personnes et les infrastructures.

Actuellement, les responsables de la chaîne d’approvisionnement sont dans une logique de transparence et mettent en place des capacités de réaction rapides pour atténuer les impacts à court terme de la crise et c’est ainsi que tous les principaux sites de production d’Ericsson sont actuellement opérationnels. Ericsson continue de suivre la situation du Coronavirus et les recommandations des autorités locales et de l’OMS, tout en évaluant les performances de sa chaîne d’approvisionnement. Nous prévoyons toujours pour le premier trimestre un impact limité, voire nul sur nos clients. Pour le deuxième trimestre 2020, nous estimons toujours pouvoir couvrir les demandes actuellement prévues en tenant compte des implications connues et des résultats attendus concernant les mesures de confinement prises à la suite de la propagation de l’épidémie. Ericsson a mis en place une chaîne d’approvisionnement mondiale, ce qui lui permet d’être proche de ses clients grâce à son activité en Europe, en Asie et aux États-Unis. Nos principaux sites de production se trouvent en Estonie, en Pologne, en Chine, en Inde, au Brésil, au Mexique et aux États-Unis. En ce moment, il est urgent pour nous et nos différents acteurs de la chaîne d’approvisionnement d’être en veille et en alerte et de nous préparer à l’impact sur nos chaînes de valeur. Nous nous concentrons sur dix mesures que les entreprises peuvent entreprendre pour résoudre les défis immédiats que la pandémie représente pour les acteurs de la chaîne d’approvisionnement, les partenaires commerciaux et les opérations. Ces mesures sont les suivantes : donner la priorité aux fournisseurs à haut risque par zone géographique, secteur, produit de base ou valeur commerciale; analyser la chaîne d’approvisionnement au-delà des fournisseurs de niveau 1 pour comprendre l’exposition des pays touchés ; constituer un stock autour de ses propres sites pour réduire l’impact des retards portuaires; ne pas se fier aux données prévisionnelles ou aux niveaux de stocks actuels; calculer la tolérance du stock sur la période «à risque» prévue; maintenir les canaux de communication ouverts avec les principaux fournisseurs; Rechercher d’autres voies d’approvisionnement et de transport; évaluer les facteurs d’augmentation du temps de transit vers d’autres ports; réévaluer les plans de voyage et utiliser la technologie numérique (c’est-à-dire la téléconférence) et calculer les éventuels coûts supplémentaires (c’est-à-dire en cas de non-livraison aux clients).

Lire aussi

Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel de maintenir la flexibilité de nos chaînes d’approvisionnement pour limiter les perturbations des services. Grâce à des réponses créatives et ingénieuses face à la pandémie, les responsables de la chaîne d’approvisionnement peuvent garantir aux consommateurs l’accès aux services dont ils ont besoin tout en préservant la santé et la sécurité des consommateurs et des travailleurs de la chaîne d’approvisionnement. Pour Ericsson, cela implique de travailler encore plus étroitement avec les fournisseurs afin de comprendre leurs défis, leurs plans pour minimiser les impacts et la manière dont nous pouvons les soutenir. Cela signifie également d’être en parfaite cohérence avec notre propre organisation et nos parties prenantes en interne, pour nous encourager, nous écouter, nous soutenir et nous motiver mutuellement, de sorte qu’une fois la crise passée, nous puissions en sortir plus forts que jamais. Plus important encore, les enseignements tirés de cette période difficile peuvent nous aider à rendre nos chaînes d’approvisionnement plus résistantes et à éviter que les défis futurs ne provoquent autant de perturbations.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés