Maroc

CEDEAO : Soutien total du Liberia au Maroc

Lors d’une audience avec son homologue, en marge de la cérémonie d’investiture du nouveau président, George Weah, le chef du Parlement du Liberia a réaffirmé le soutien total de son pays à l’adhésion du Maroc à la CEDEAO.


Le président de la Chambre des représentants libérien, Bhopal Chambers, a réaffirmé le soutien total de son pays au Maroc dans les différentes questions africaines communes, notamment l’adhésion du royaume à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Lors d’entretiens, samedi 20 janvier à Monrovia, avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, en présence de l’ambassadeur du Maroc à Monrovia avec résidence à Conakry, Driss Isbayene, Bhopal Chambers a souligné que ce soutien découle de «relations dont l’histoire constitue une source de fierté pour les deux pays», notant que «le Liberia n’oublie jamais ses amis qui l’ont épaulé dans les moments difficiles, notamment le royaume du Maroc qui apporte un appui constant et concret dans différents domaines».

Partenariat
Selon un communiqué de la Chambre des représentants, cette entrevue s’est tenue en marge de la participation de Habib El Malki à la cérémonie d’investiture du nouveau président-élu de la République du Liberia, Georges Weah, à laquelle il a représenté le roi Mohammed VI. Par la même occasion, Bhopal Chambers a salué le retour du Maroc à l’Union africaine, mettant en exergue les relations solides qu’entretiennent le Liberia et le Maroc. De son côté, El Malki a souligné le progrès démocratique et économique que connaît le Liberia et qui le prédestine à assurer un rôle avant-gardiste dans la région, affirmant que l’orientation du Maroc en faveur de la promotion du partenariat et des liens de fraternité avec ses frères africains découle de sa volonté de coopérer, d’échanger les expériences et de capitaliser les points communs à différents niveaux, au service des peuples du continent et sur la base des valeurs de paix, de quiétude et du respect de la souveraineté de chaque pays.

Invitation
C’est ce même référentiel, poursuit-il, qui encadre le partenariat fraternel entre la République du Liberia et le royaume du Maroc, lequel partenariat est appelé à se développer pour être en phase avec l’énorme potentiel dont jouissent les deux pays à toutes les échelles. À ce propos, le président de la Chambre des représentants a souligné la nécessité de hisser le niveau de coordination et d’échange entre les institutions législatives des deux pays, suivant les prérogatives et attributions constitutionnelles qui leur sont conférées. Il a, dans ce sens, adressé à son homologue libérien une invitation pour une visite au Maroc, afin d’examiner les moyens de renforcer les relations institutionnelles entre les deux Parlements.


Habib El Malki
Président de la Chambre des représentants

Le progrès démocratique et économique que connaît le Liberia le prédestine à assurer un rôle avant-gardiste dans la région. L’orientation du Maroc en faveur de la promotion du partenariat et des liens de fraternité avec ses frères africains découle de sa volonté de coopérer, d’échanger les expériences et de capitaliser les points communs à différents niveaux, au service des peuples du continent et sur la base des valeurs de paix, de quiétude et du respect de la souveraineté de chaque pays.

Bhopal Chambers
Président de la Chambre des représentants libérien

Le Liberia n’oublie jamais ses amis qui l’ont épaulé dans les moments difficiles, notamment le royaume du Maroc qui apporte un appui constant et concret dans différents domaines.


George Weah entre en fonction !

La légende du football, George Weah, a prêté serment hier lundi 23 janvier comme président du Liberia devant des milliers de partisans en liesse, première passation de pouvoirs entre deux présidents élus dans ce pays depuis 1944. George Weah, 51 ans, a prêté serment à la mi-journée devant le président de la Cour suprême Francis Korkpor, dans le plus grand stade de la capitale Monrovia, rempli à craquer. Il succède à Ellen Johnson Sirleaf, 79 ans, première femme élue chef d’État en Afrique en 2005, face à George Weah, ancien attaquant du PSG et du Milan AC, et seul Africain à avoir remporté le Ballon d’or, en 1995. L’influente sénatrice Jewel Howard-Taylor, élue vice-présidente sur le «ticket» de George Weah et ex-épouse de l’ancien chef de guerre et président, Charles Taylor (1997-2003), a également prêté serment. George Weah a largement remporté le second tour de l’élection présidentielle le 26 décembre, avec 61,5% des voix, face au vice-président sortant, Joseph Boakai.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer