Opinions

Ce qui se passe à Safi peut toucher n’importe quelle ville

De toute son histoire, la ville de Safi a rarement été sous les projecteurs comme elle l’est actuellement. En cause: la découverte, le week-end dernier, d’un cluster de cas positifs au coronavirus, selon les données communiquées par le ministère de la Santé.

Du coup, Safi la méconnue se retrouve citée sur plusieurs chaînes télévisées européennes et mondiales. Une publicité dont on se serait bien passé. Mais au fait, que s’est-il passé ? Celle qui abrite le principal port de pêche du Maroc a justement été infestée au niveau de ses conserveries de poissons. Une situation inquiétante face à laquelle les autorités ont décidé de confiner cette ville dans tous les sens du terme. Prohibition des déplacements de et vers la Cité des Océans sauf dans des cas précis, fermeture des 18 unités de conservation, clôture des commerces à 18h et des cafés à 20h, interdiction d’accès à la plage et condamnation de deux marchés de proximité…Voilà en gros, les nouvelles décisions appliquées. C’est à croire que les habitants de Safi se sont considérés comme étant prémunis ou hors d’atteinte face au coronavirus ? Ont-ils trop négligé les règles d’hygiène et les gestes barrières ? Leur attitude relève-t-elle de l’ignorance, de la négligence ou d’un manque de moyens ? Mystère. Quoi qu’il en soit, c’est un véritable retour en arrière qui s’est produit à Safi, comme en témoignent les rues désertes depuis le début de semaine. Ce qui se passe actuellement là-bas doit impérativement nous servir d’avertissement. Les plages bondées, l’absence de mesures barrières dans certains cafés ou restaurants et même le discours de certaines personnes qui pensent que le plus dur est passé sont des signes d’un relâchement logique et inévitable mais dangereux. Car, ce qui se passe à Safi peut toucher n’importe quelle autre ville. Cela pourrait esquisser une partie de notre futur proche avec la triste éventualité de maintenir les frontières fermées, sans parler du spectre d’un nouveau confinement.


Hicham Bennani
Les Inspirations ÉCO

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer