Now Reading
Casablanca. Une Police funéraire en perspective

Casablanca. Une Police funéraire en perspective

La commune de Casablanca va vers la création d’une nouvelle police. Le nouveau service de sécurité consiste en une Police funéraire, chargée de l’organisation des cimetières et des enterrements dans la ville.

Face à la situation de la plupart des cimetières de Casablanca, le Conseil municipal devrait ratifier, lors de la session de février, un accord réunissant le Conseil et la société de développement local “Casablanca Services”, afin de créer une escouade spéciale de police funéraire, selon des sources concordantes.

Des sources bien informées au sein du Conseil confirment à LesECO.ma que le Conseil de la ville de Casablanca sollicite, avec l’autorisation de la société précitée, un contrat de partenariat avec des médecins du secteur privé.

La même source explique que cet accord devrait compenser la pénurie des médecins examinateurs de décès dans les arrondissements. La commune devrait travailler par l’intermédiaire de l’entreprise afin de gérer les décès et les inhumations et réduire la crise vécue par de nombreuses provinces en raison du manque de cadres médicaux compétents dans l’examen des décès à Casablanca.

Lire aussi

Dans beaucoup de quartiers de Casablanca, il est noté une pénurie de médecins chargés d’examiner les décès et d’accorder les permis d’inhumer. Ce qui fait que des citoyens ont adressé des plaintes aux autorités compétentes afin d’augmenter le nombre de ces cadres. Des membres de la société civile avaient manifesté à Hay Hassani contre l’exposition de plusieurs corps à la décomposition, en raison de l’absence de permis d’inhumer par les médecins et du retard des enterrements.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés