Now Reading
Casablanca-Settat et la Wallonie tracent le cadre de coopération pour 2020

Casablanca-Settat et la Wallonie tracent le cadre de coopération pour 2020

Hier mardi à Namur, s’est tenue une réunion lors de laquelle un accord entre la région de Casablanca-Settat et la Wallonie a été signé pour définir les domaines prioritaires de coopération et les initiatives planifiées pour l’année 2020.

L’accord a été signé par Mustapha Bakkoury, président du Conseil régional de Casablanca-Settat et Elio Di Rupo, ministre-président du gouvernement wallon, en présence de l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur, de l’ambassadeur du royaume auprès de l’Union européenne, Ahmed Rahhou, du directeur général de la société d’investissements et d’activités économiques de la région de Casablanca-Settat, El Mostafa Oualim et du délégué général de la Wallonie–Bruxelles à Rabat, Motonobu Kasajima.

En vertu de cet accord, les deux parties conviennent de concentrer leurs efforts dans les domaines de la formation et l’insertion socioprofessionnelle, l’agroalimentaire, le développement durable et les énergies renouvelables, ainsi que la gouvernance dans le sillage de la mise en œuvre par le Maroc du chantier de la régionalisation avancée.

Lors de la ratification de l’accord, le ministre-président de la Wallonie, Elio Di Rupo,  a relevé l’importance pour les régions d’avoir des relations institutionnelles de coopération et d’échange car elles disposent selon lui d’une connaissance plus approfondie des besoins des populations et de la réalité du terrain.

“Cet accord est dans le plus grand intérêt à la fois du Maroc et de la Belgique et des régions de Casablanca-Settat et de la Wallonie. Il s’agit d’une diplomatie régionale efficace que nous entretenons et nous renforçons au service des deux régions et des deux pays”.

Elio Di Rupo, ministre-président de la Wallonie,

Pour le président du Conseil régional de Casablanca-Settat, Mustapha Bakkoury, cette convention a un poids économique important en Belgique et en Europe et constitue le prolongement d’un processus de coopération régionale réussie dans plusieurs domaines. Dans le cadre de la mise en œuvre de la régionalisation avancée, a-t-il expliqué, la région de Casablanca-Settat souhaite s’inspirer de l’expérience wallonne notamment en matière de gouvernance régionale.

Lire aussi

Au cours de sa visite en Belgique, Mustapha Bakkoury s’est entretenu, lundi, avec Frédéric Daerden, vice-président du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Willy Borsus, vice-président du gouvernement wallon, sur les moyens de renforcer la coopération décentralisée.

MAP

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés