Éco-Business

Casablanca: le renouvellement du parc de transport est en marche

L’industrie nationale continue sa montée en capacité et en compétence. L’assemblage de bus assuré par Irizar Maroc dans le cadre du renouvellement du parc de transport urbain de Casablanca a atteint un taux d’intégration locale de 41%.

Avec un objectif à terme de 60% d’intégration local, l’assemblage de bus assuré par Irizar Maroc dans le cadre du renouvellement du parc de transport urbain de Casablanca a atteint un taux de 41%. C’est ce qu’a annoncé jeudi dernier à Skhirat, Moulay Hafid Elalamy, le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique au terme d’une visite dans l’unité industrielle Irizar Maroc, adjudicataire de la fourniture de 200 autobus destinés à la ville de Casablanca dont 60 bus ont été déjà achevés.


«Tout cela a été fait grâce à l’impulsion du Roi Mohammed VI qui a souhaité que les entreprises marocaines participent aux appels d’offre nationaux», affirme Elalamy.

Il n’a pas manqué par ailleurs de remercier le ministère de l’Intérieur en assurant que ce dernier «s’est mobilisé d’une façon à ce que le produit marocain soit à l’ordre du jour». Le ministre a mis en avant la disponibilité des compétences de haut calibre au niveau national qui ont contribué à la fabrication locale de ces bus que le Maroc importait auparavant. «Il n’est pas normal que le Maroc continue à acheter des bus fabriqués à l’étranger et qu’il n’exporte pas des bus extrêmement compétitifs d’une haute qualité à l’instar de ceux assemblés par Irizar», a-t-il assuré. Il a même exprimé son souhait de voir plus d’usines y contribuer pour améliorer le taux d’intégration locale, en réitérant son engagement d’accompagner l’industrie marocaine pour monter en capacité et en compétence. En ce qui concerne les caractéristiques des bus assemblés par Irizar, ils sont de couleur jaune et grise, climatisés, munis de rampes pour fauteuils roulants pour personnes à capacité réduite, d’une longueur de 12 mètres et possèdent 33 places assises à l’intérieur. Ces caractéristiques ont été atteintes en un temps très court.

Par ailleurs, les performances des bus assemblés par l’enseigne espagnole continueront à s’améliorer dans le cadre d’une collaboration avec le ministère de l’Industrie, notamment grâce à l’intégration de nouvelles commodités.

Pour rappel, le 2 octobre dernier la société espagnole Alsa a repris le marché des transports par autobus à Casablanca. Au total, 700 nouveaux bus devront être déployés à Casablanca, dont la moitié sera financée par Alsa et l’autre moitié par l’ECI Al Baïda. La mise en service de la nouvelle flotte est prévue à compter du 1er janvier 2021. D’ici-là, les bus d’occasion vont assurer la phase transitoire.

Jalil Bennani
Les Inspirations ÉCO






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page