Eco-Business

Carburants: pour comprendre la baisse des prix à la pompe

La baisse des prix des carburants est officielle depuis lundi. Elle a été confirmée par Réda Nadifi, responsable au sein de la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants des stations de service au Maroc assure que les tarifs du carburant ont baissé depuis ce lundi.

«Pour l’essence, elle est entre 95 centimes et 1,07 DH, concernant le gasoil, la baisse des prix est entre 90 centimes et 1 DH», explique-t-il.


De plus, ce dernier assure que la baisse des prix au Maroc est la conséquence de la baisse du prix du pétrole au niveau international. De ce fait, les distributeurs pétroliers marocains ont suivi la tendance internationale de baisse des prix.

«Quelques opérateurs pétroliers ont recommandé une baisse des prix depuis dimanche donc les gérants de stations de services sont en train d’implémenter cette baisse»., renchérit une source qui a requis l’anonymat.

En tout cas, cette tendance baissière devrait continuer dans les prochaines semaines eu égard au marché international du pétrole.

Pour rappel, depuis quelques jours, le sujet faisait l’objet de débats chez les consommateurs marocains sur les réseaux sociaux. Il est à noter dans ce sens que les consommateurs marocains ont réclamé aux distributeurs de carburant de revoir les prix des carburants à la baisse, ceci pour préserver leurs pouvoir d’achat à la lumière des événements actuels, notamment la baisse du prix du baril brut qui a atteint les 29,37 dollars hier alors qu’il était de 46,47 le 5 mars dernier.

En tout cas cette forte baisse du prix du baril de pétrole devait inévitablement se refléter sur le prix du litre de carburant sur le marché intérieur marocain.

À noter que la complexité du processus de contrôle des prix du carburant au Maroc, ce dernier est en effet lié aux cours du pétrole sur le marché international.

De plus, les acteurs du pétrole au Maroc achètent leurs réserves sur le marché international à des prix différents en fonction des fluctuations du marché. La baisse des prix du carburant dans les stations-services, uniquement tributaires de la baisse continue du baril de pétrole sur les marchés internationaux rend possible pour le consommateur marocain d’en bénéficier et d’acheter de l’essence et du diesel à un prix abordable.

Par ailleurs, le prix des carburants est différent d’une région à l’autre, ceci en fonction des charges logistiques liées au transport du carburant jusqu’aux différentes stations-services du royaume.


Le prix du baril continue sa chute

L’effondrement des prix du pétrole se poursuit ce lundi. Vers 11h35, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 30,78 dollars à Londres, en baisse de 9,07% par rapport à la clôture de vendredi, après avoir atteint 29,52 dollars vers 9h30, un niveau bas plus vu depuis la fin du mois de janvier 2016. À New York, le baril américain de WTI pour avril perdait 5,52% à 29,98 dollars, toujours au-dessus de son dernier plancher atteint lundi dernier à 27,34 dollars. Les prix du pétrole avaient bouclé vendredi leur pire semaine depuis la crise financière de 2008, perdant aux alentours de 25%. Les cours sont en effet pris en étau, entre les perspectives d’une demande mondiale ralentie par les mesures instaurées par les États pour enrayer la propagation du coronavirus et la décision des pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) de suspendre leur coopération avec la Russie.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer