Opinions

Cap sur 2039

La meilleure façonner de célébrer le 20e anniversaire de l’intronisation du roi est d’établir un bilan d’étape et de redéfinir les priorités. Le Maroc a, certes, franchi un cap important dans l’édification des structures d’un pays moderne, mais il n’en demeure pas moins que le chemin de l’excellence est encore long.

J’ai raconté en 20 éditos l’essentiel de ce qui a été fait pendant ces 20 ans de règne, mais-est ce pour autant que le Maroc a réalisé ses objectifs de développement, de modernité et d’épanouissement de ses citoyens? Bien sûr que non. C’est pourquoi il est primordial, dans cette évaluation, de mesurer le taux de réalisation des objectifs (TRO). D’aucuns diront que l’appréciation du développement d’un pays ne se mesure pas de la même façon que pour une entreprise. Détrompez-vous, les fondamentaux de gestion sont presque les mêmes et le TRO est un outil incontournable pour toute évaluation.


Mais aujourd’hui, malgré un satisfecit global, nous sommes incapables de définir ce TRO, ne serait-ce que par secteur d’activité. C’est pourquoi il faudrait, dès à présent, annoncer officiellement les objectifs à atteindre dans 20 ans, en 2039. Parler de réformes lourdes dans un horizon de cinq ans est un exercice léger, peu fiable. Si, aujourd’hui, le Maroc se fixe trois objectifs (pas 36), à savoir réduire l’analphabétisation à 5%, maintenir le seuil de pauvreté en dessous de 3% et hisser l’éducation à un niveau d’excellence qui puisse faire figurer notre pays parmi les 50 premiers pays en IDH, contre le 123e rang actuellement (l’Algérie est 79e). Si l’on arrive à réaliser ces trois objectifs principaux parallèlement à deux autres objectifs complémentaires, à savoir l’amélioration des prestations sanitaires et l’indépendance et l’intégrité de la justice, le Maroc fera un sérieux pas vers l’émergence réelle. Enfin, soyons fiers de ce qui a été réalisé entre 1999 et 2019, mais restons attentifs aux défis de l’avenir. Le train du développement ne s’arrête pas là, bien au contraire, il ne fait que continuer son chemin.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer