Sports

CAN-2019. Les pays qui y participent pour la première fois

La Mauritanie, Madagascar et le Burundi font leur apparition sur la carte du foot continental avec une première participation dans l’épreuve.

Corentin Martins a réussi un exploit en qualifiant la Mauritanie pour sa première CAN, en devançant lors des éliminatoires le Burkina Faso, demi-finaliste sortant. « C’était un moment historique, explique le sélectionneur français en poste depuis 2014. Il a fallu que la sélection apprenne à jouer ensemble, et surtout à gagner et prendre confiance. »


Les Mourabitounes, 103es au classement Fifa, se rendent en Egypte dans un groupe difficile, avec la Tunisie, l’Angola et le Mali, mais avec ambition: « Ca serait extraordinaire de pouvoir passer les poules. On va travailler dans ce sens là. »

L’ancien milieu des Bleus s’appuie sur une colonie de 17 expatriés qui évoluent hors des frontières nationales, dont plusieurs « Français », avec le défenseur d’Auxerre (L2) Abdoul Ba ou Souleymane Anne, l’attaquant d’Aurillac… en cinquième division. Aucun joueur n’évolue dans les cinq grands championnats européens, à l’exception d’El Hacen El Hid, qui a joué deux minutes avec Valladolid en Liga cette saison.

Madagascar n’a disputé jusque-là aucune CAN, mais dispose de l’effectif le plus âgé du tournoi, avec une moyenne d’âge supérieure à 28 ans: pour être compétitif, le coach français Nicolas Dupuis s’est appuyé sur l’expérience, en faisant notamment appel à deux Réunionnais avec des attaches malgaches, les défenseurs de Lyon Jérémy Morel et de Reims Thomas Fontaine.

Les « Barea » (Zébus) de l’attaquant de Clermont (L2) Faneva Adriatsima, espèrent rivaliser avec le Burundi et la Guinée dans leur poule pour voir les huitièmes. S’ils ont réussi à neutraliser le Sénégal durant les éliminatoires (2-2), ils n’ont pas convaincu lors de la préparation, avec deux défaites contre le Kenya (1-0) et la Mauritanie (3-1).

Le Burundi a privé la CAN d’une star: les Hirondelles ont éliminé les Panthères de Pierre-Emerick Aubameyang, en devançant le Gabon dans leur poule de qualification. L’exploit est d’autant plus surprenant qu’ils sont l’équipe la moins bien classée de la compétition au classement Fifa, à la 134e place.

Le sélectionneur burundais Olivier Niyungeko a choisi trois joueurs évoluant en Europe pour le tournoi en Egypte: les attaquants Saïdo Berahino (Stoke/D2 anglaise) et Mohamed Amissi (Breda/D2 néerlandaise) et le milieu Gaël Bigirimana (Hibernian/D1 écossaise). L’équipe a notamment réussi à faire nul contre l’Algérie (1-1) lors de la préparation.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer