Now Reading
BCP: Des résultats en hausse pour 2019

BCP: Des résultats en hausse pour 2019

Le Comité directeur du Crédit Populaire du Maroc et le Conseil d’administration de la Banque Centrale Populaire se sont réunis le 28 février, sous la présidence de Mohamed Karim Mounir, pour examiner l’évolution de l’activité du groupe bancaire et arrêter les comptes au 31 décembre 2019.

À travers un communiqué de presse, le groupe annonce avoir consolidé son leadership au Maroc et accéléré son développement à l’international, comme en atteste l’évolution de ses principaux indicateurs d’activité et de profitabilité. Au terme de l’année 2019, le produit net bancaire consolidé se renforce de 4,7% à 17,8 MMDH, tiré par toutes les lignes métier.

Grâce aux efforts mis en place pour améliorer la qualité du portefeuille, le coût du risque s’allège de 19% à 2,6 MMDH. Le résultat net consolidé s’est ainsi amélioré de 9,7% à 3,9 MMDH. De même, le résultat net part du groupe a augmenté de 1,9% pour s’établir à 3 MMDH. En ce qui concerne les comptes sociaux de la BCP, le résultat net ressort en amélioration de 5,1% à 2,6 MMDH.

Pour rappel, afin de renforcer son assise financière, le groupe a procédé à une augmentation de capital consacrée aux salariés pour un montant de 2,2 MMDH ainsi qu’à une émission de dette subordonnée de 2 MMDH. Les fonds propres du groupe s’élèvent à 47 MMDH, en progression de 13,5%. Il est à noter que le Conseil d’administration de la BCP proposera à l’Assemblée générale le versement d’un dividende de 8 DH par action, soit une augmentation de 6,7%. 3 nouvelles acquisitions en Afrique

Lire aussi

L’internationalisation du groupe se poursuit
En effet, l’année 2019 a été marquée par la finalisation de l’acquisition de 3 nouvelles banques en Afrique auprès du Groupe BPCE (BICEC, BMOI et BCI). La Banque de détail à l’international (BDI) affiche des indicateurs bilanciels en forte progression en 2019, avec des ressources clientèle en amélioration de 57,4% et des crédits à la clientèle qui s’apprécient de 31,8%. Bien que l’intégration des nouvelles filiales n’ait été effectuée qu’au T4-2019, le PNB de la BDI a également affiché une croissance à deux chiffres, soit +16,8%.

Le groupe indique dans sa communication financière qu’à périmètre constant, les performances de la BDI demeurent bien orientées avec des hausses de 15,1% des dépôts et de 6,9% des crédits. Avec ces nouvelles acquisitions, le Groupe BCP entend renforcer son leadership régional à travers la pénétration de nouvelles zones au niveau de l’Afrique subsaharienne. De plus, AMIFA, filiale du groupe en charge du développement de la microfinance en Afrique, continue d’étendre sa couverture du continent en 2019 avec le démarrage de ses activités dans trois nouveaux pays, le Sénégal, le Burkina Faso et le Rwanda.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés