Eco-Business

Bank of Africa: une nouvelle augmentation de capital se prépare

Bank Of Africa-BMCE Group vient de dévoiler des résultats annuels en nette évolution. À commencer par le Produit net bancaire consolidé qui affiche une hausse 5% pour s’établir à 13,9 MMDH, en lien avec la progression de la margé d’intérêt et du résultat des opérations de marché. L’effort commercial a, quant à lui, été marqué par la hausse de 4% des crédits à la clientèle et l’augmentation de 5,4% des dépôts clientèle consolidés.

Par ailleurs, le groupe a enregistré une amélioration de son efficacité opérationnelle avec une évolution contenue des charges d’exploitation à 3%, entrainant une amélioration du coefficient d’exploitation consolidé qui s’établit à 58,2% à fin 2019, ainsi qu’une croissance de 7% du résultat brut d’exploitation.


Du côté de la performance financière, le groupe bancaire affiche un RNPG en appréciation de 5%, se rapprochant de plus en plus de la barre des 2 MMDH. Il a été particulièrement porté par avec une de l’activité au Maroc qui contribue à hauteur de 60% des bénéfices du groupe. Le reliquat est drainé par l’international de 40% qui est réparti entre l’Afrique (33%) et l’Europe (7%). Au niveau social, le résultat net de la banque a enregistré une progression de 2% à 1,4 MMDH au moment où le produit net bancaire s’est amélioré de 7,6% soutenu par la performance du résultat des opérations de marché et la bonne tenue des commissions. Les dépôts de la clientèle de 4,6%, induisant une amélioration de la part de marché de 22 points de base la portant 13,62% à fin décembre 2019. Les filiales africaines, le groupe ont de leur côté, affiché une hausse de 9% des dépôts clientèle, et de 5,2% des crédits. Elles ont par ailleurs recruté pas moins de 289.000 nouveaux clients en 2019, pour enregistrer un total de 4,1 millions de compte répartis sur les 577 agences BOA. Par ailleurs, le groupe entend maintenir la distribution d’un dividende de 5 DH par action, soit l’équivalent à un montant de près de 1 MMDH (999,1 MDH). Les actionnaires auraient également la possibilité de convertir ce dividende en actions.

De plus, le groupe se prépare pour une «augmentation du capital social ouverte à l’ensemble des actionnaires de la Banque, à libérer par conversion optionnelle en actions des dividendes de l’exercice 2019». Elle sera discutée à la prochaine assemblée générale extraordinaire. A noter que le groupe a s’est consacré en 2019 au renforcement de ses capitaux propres. Ceux-ci ont atteint 22,5 MMDH à fin 2019, en appréciation de 22%.

Pour rappel, l’année 2019 a été marquée par la levée de 3,6 MMDH suite à l’opération d’augmentation de capital en deux tranches (la conversion de dividendes en actions au titre de l’exercice 2018 de 700 MDH et l’appel public à l’épargne de 1 MMDH) ainsi qu’à l’augmentation de capital réservée au nouvel actionnaire CDC Group Plc de 1,9 MMDH.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer