Éco-Business

Audi Q4 Sportback e-Tron : tout nouveau, tout beau !

La firme aux anneaux dévoile sous forme de concept la déclinaison coupé de son SUV électrique Q4 e-Tron. Un modèle au gabarit intermédiaire appelé à jouer un rôle clé dans la stratégie future d’Audi qui promet un avenir inévitablement électrique.

Doucement, mais sûrement, une gamme 100% électrique est en train de prendre forme dans le catalogue d’Audi. Après le SUV e-Tron, suivi de sa variante sportive e-Tron Sportback et en attendant la version définitive de la berline e-Tron GT, la firme aux anneaux a dévoilé, hier, le concept d’un futur modèle de son offre écolo : le Q4 Sportback e-Tron. Contexte pandémique oblige, la révélation de cette nouveauté s’est faite par le biais du digital via plusieurs canaux (internet, réseaux sociaux, web tv d’Audi…). Un live streaming d’une vingtaine de minutes durant lequel le constructeur allemand a présenté ce concept à partir même du lieu où il est né : un tout nouveau centre de design tenu, jusqu’ici, secret. «Un endroit qui respire le futur et l’avenir est absolument électrique», a déclaré le constructeur.


Quand l’électrique change le design
L’idée de faire un focus sur le design est loin d’être fortuite. La marque a voulu apporter un coin d’éclairage sur comment son approche du design va évoluer, dans les années à venir à celui du «e-design». Et c’est logiquement Marc Lichte, patron du style chez Audi qui s’est lancé dans les explications. «Par le passé, le moteur à combustion était le cœur de la voiture, or, dans une auto électrique comme celles de la gamme e-Tron, c’est le pack de la batterie qui constitue le cœur du véhicule», dit-il, ajoutant que «celle-ci est située au plancher». «Cela signifie que l’on a besoin d’un empattement plus long, ce qui change les proportions du véhicule et impacte positivement l’espace habitable». Lichte explique aussi que la grille de la calandre n’abrite plus un radiateur, devenu inutile pour refroidir un moteur qui n’est plus thermique. En lieu et place, cette même calandre intègre des capteurs et préfère la couleur noire au chrome, ce qui rend les véhicules de la gamme e-Tron immédiatement identifiables. C’est le cas du concept Q4 Sportback qui, profitant du surplus de liberté en créativité artistique accordé aux designers, fait preuve d’une silhouette très racée.

Stylé et spacieux
Vient enfin le moment du reveal et où le concept Q4 Sportback casse enfin son moule. Les premiers clichés montrent que cette déclinaison ne change quasiment en rien par rapport au véhicule dont elle dérive à savoir, le Q4 (tout court), si ce n’est la ligne de toit fuyante à la façon d’un coupé fastback. L’inclinaison de la lunette est telle que celle-ci se prolonge jusqu’à l’extrémité du hayon qui se voit surmontée d’un becquet. Pour le reste, ce modèle reprend les gimmicks du Q4, dont une signature lumineuse tout en finesse, mais aussi les dimensions à savoir, une longueur de 4,60 m, une hauteur de 1,60 m et une largeur d’environ 1,90 m. Même l’empattement reste identique avec 2,77 m. Dans l’habitacle, les designers se sont aussi surpassés dans leurs coups de crayons, comme en atteste le dessin très stylé de la planche de bord. Futuriste, le cockpit l’est par son instrumentation numérique et son affichage tête-haute à effet 3D, mais aussi par un volant aplati de part et d’autre. Là encore, la conception intérieure a profité du fait qu’il s’agisse d’un véhicule électrique et donc dépourvu d’un tunnel de transmission, pour aboutir à un plancher plat, augurant ainsi d’une belle habitabilité. Idem pour le coffre qui, bien qu’il n’ait pas été évoqué, serait similaire à celui du Q5 qui affiche une capacité d’environ 550 litres.

Plus de 450 km d’autonomie
Dans ses entrailles, ce SUV accueille deux électromoteurs, chacun des deux étant monté sur un essieu, pour une puissance cumulée de 225 kW, soit l’équivalent de 306 ch. La batterie, elle, affiche une capacité de 82 kWh et peut être rechargée à 80 % en 30 minutes grâce à une borne de 125 kW. Quant à l’autonomie, elle est annoncée à 450 km (en cycle WLTP), voire plus selon les conditions d’utilisation. Le constructeur d’Ingolstadt révèle aussi qu’une version à deux roues motrices arrivera ultérieurement et offrira une autonomie supérieure à 500 km. En attendant, le Q4 Sportback e-Tron fera son chemin vers la production en série pour une commercialisation mondiale prévue pour l’été 2021. Il viendra confirmer les ambitions électrisantes de la marque aux quatre anneaux qui promet un line-up de 20 modèles électriques à l’horizon 2025. On verra bien…

Jalil Bennani
Les Inspirations ÉCO

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer