Now Reading
Aradei Capital: la voie de l’IPO se précise

Aradei Capital: la voie de l’IPO se précise

Aradei Capital, la foncière appartenant au groupe Label’Vie, clôture l’année 2019 avec un chiffre d’affaires consolidé de 287,6 MDH, en augmentation de 6,8% par rapport à 2018 et un chiffre d’affaires social en augmentation de 11,7%.

A ce jour, la foncière gérée par REIM Partners détient 29 actifs dans 15 villes au Maroc pour une surface foncière immobilière (Gross Leasing Area ‘GLA’) de 312.000 m² et un taux d’occupation de 96%.

«De plus, Aradei Capital possède une réserve foncière de 32 hectares à travers le Royaume, dont une partie importante est située au cœur des quartiers offrant un fort potentiel de développement de GLA», explique le management de la foncière.

Une assise financière saine qui conforte le bon départ de son plan d’investissement 2019-2024, et qui pourrait même lui valoir une introduction en Bourse.

Sur ce sujet, Zouhair Bennani, président-directeur général de LabelVie, avait annoncé, lors de la présentation des résultats annuels du groupe, le 3 mars à Casablanca, que «le processus est actuellement en préparation. Nous étudions les différentes options : soit opérer l’introduction sous le statut d’OPCI, soit de société immobilière, sachant que pour les OPCI, un amendement de la loi les régissant est programmé».

Développement du portefeuille existant, acquisition ou réalisation de nouveaux actifs, diversification, 2019 a également été l’occasion pour Aradei Capital de poursuivre la mise en œuvre de son plan d’investissement 2019-2024 de 3 milliards de DH. Soutenue par ses partenaires financiers, ses locataires et ses équipes investies, la foncière œuvre à poursuivre une stratégie de développement pérenne et créatrice de valeurs pour toutes les parties prenantes.

Au cours de l’année passée, la foncière a procédé à deux acquisitions à Meknès et à Rabat, une extension à Marrakech et a réalisé deux actifs Greenfield à El Jadida et à Dar Bouazza pour une GLA globale de près de 64.000 m2.

La foncière a ainsi engagé près de 700 MMAD en 2019. En sus de ces actifs, Aradei Capital a également ouvert, début janvier 2020, Sela Park Tikiouine dont la réalisation a été achevée en moins de six mois. À noter qu’en janvier 2019, Aradei Capital avait entamé sa stratégie de diversification avec l’acquisition de l’unité industrielle Yazaki Meknès, représentant une GLA de 35.603 m². Dans la même optique de diversification, le portefeuille de la foncière sera renforcé par d’autres acquisitions dans divers secteurs générateurs de croissance.


Nawfal Bendefa
PDG Aradei Capital

Lire aussi

«Le segment commercial reste notre point fort»

Quand l’opération d’introduction est-elle prévue ?
Depuis l’introduction de la BERD dans le tour de table en 2016, la foncière a établi une nouvelle vision qui s’articule autour de la croissance de notre patrimoine, la stabilité de nos dividendes, la diversification de nos actifs et la cotation en Bourse. Et donc l’annonce du Groupe Label’Vie intervient dans la continuité de cette vision. Quant au délai précis de l’opération, nous l’annoncerons au moment opportun.

Quels sont les secteurs générateurs de croissance définis par la foncière ?
Nos origines sont dans le commerce et donc le segment commercial reste notre point fort. Le secteur se porte bien et continue à générer une forte croissance, tel que démontré aussi par les résultats de notre actionnaire LabelVie. Au Maroc, nous assistons aussi à une demande croissante pour l’immobilier industriel et nous avons exécuté en 2019 notre première transaction dans ce segment. Les perspectives d’avenir sont prometteuses aussi dans d’autres segments de l’économie et généralement les bureaux, hôtellerie et d’autres secteurs qui connaissent aussi une migration d’externalisation qui favorise la croissance.

Qu’est ce qui a poussé Aradei Capital à se lancer récemment dans l’immobilier industriel et quels sont les principaux résultats dans ce sens ?
La croissance de la demande industrielle au Maroc génère forcément une opportunité d’accompagnement par les foncières. Nous avons un rôle important à jouer, et qui est d’investir dans les murs. Les acteurs industriels cherchent souvent à maximiser l’investissement dans leur production et donc les accompagner dans cette dynamique est important. Notre acquisition d’une unité industrielle à Meknès, qui est entièrement louée au groupe Yazaki, est une première pour la foncière et on espère en faire d’autres.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés