Now Reading
Approvisionnement du marché: Dislog assure et rassure

Approvisionnement du marché: Dislog assure et rassure

Dislog, le holding industriel marocain créé par Moncef Belkhayat, dispose au sein de ses entrepôts d’un stock de sécurité qui couvre entre un et deux mois de besoins. Ceci, en plus des arrivages en cours, rassure Oussama Senhaji, directeur général Modern Trade, Food Import et Technology de Dislog Group. Autrement dit, il n’y aura pas de rupture de produits de première nécessité et de produits de nettoyage dans les rayons des grandes surfaces et épiceries.

En effet, le management du groupe a tout mis en oeuvre pour accompagner le déploiement des mesures garantissant un état d’urgence, annoncé par le pays pour contrer la propagation du coronavirus, dans les meilleures conditions. Il s’agit d’assurer, pour les consommateurs marocains, la disponibilité des marchandises dans les magasins de proximité.

«Dislog est en contact permanent avec les enseignes de distribution. Les plateformes des différentes enseignes présentes au Maroc (NDLR: Marjane, Carrefour, Atacadao…) disposent d’assez de stock de marchandises pour couvrir la période du confinement», explique Oussama Senhaji.

Distribution
En effet, Dislog couvre plusieurs canaux de distribution, qu’il s’agisse du petit détaillant ou de la grande surface, et ce dans toutes les régions du royaume, outre les magasins d’électroménager, parfumeries et CHR (cafés, hôtels et restaurants)… Mais pour ces derniers, et suite aux mesures d’urgence sanitaires, il n’y a presque plus de besoin en approvisionnement. En revanche, il y a plus de pression sur les canaux modernes de distribution (supermarchés, hypermarchés et Cash and Carry).

À noter dans ce sens que Dislog a pris des mesures pour orienter sa flotte de livraison à l’arrêt vers ces canaux modernes afin de pouvoir assurer au mieux leur approvisionnement. «Nous avons redirigé nos ressources pour pouvoir répondre au besoin grandissant exprimé par les canaux modernes. Dans ce sens, nous avons revu nos plannings de livraison qui étaient auparavant hebdomadaires avec des parts fixes. Aujourd’hui, les livraisons de produits se font au minimum trois fois par semaine, vers la même destination, avec des quantités beaucoup plus importantes», explique le DG.

Approvisionnement
Même au niveau des produits demandés par les grandes surfaces, la donne a changé ces deux dernières semaines. En effet, ce sont les produits de première nécessité et de nettoyage qui ont le vent en poupe. «Sur ces produits, nous nous organisons avec nos fournisseurs pour avoir les stocks nécessaires pour les livraisons. Nous assurons plusieurs shifts par jour pour assurer la disponibilité des produits dans les rayons». Pour ce qui est de l’import, et vu les circonstances de l’état d’urgence, le groupe a immédiatement demandé à ses fournisseurs d’avancer leurs livraisons de produits, en plus du placement des commandes additionnelles.

Pour Senhaji, la situation est donc maîtrisée. On observe déjà, depuis quelques jours, une pression moindre au niveau des grandes surfaces et épiceries. Senhaji explique cette situation par le fait que «les consommateurs sont plus rassurés quant à leur approvisionnement en produits de première nécessité. Nous pensons de ce fait qu’il y aura un retour à la normale durant les prochains jours». Le DG affirme que tout le groupe a été mobilisé pour mieux gérer cette situation inédite : «nos équipes ont travaillé d’arrache-pied pour livrer les marchandises. Tous nos collaborateurs savaient qu’ils avaient un rôle important à jouer dans cette période de crise. Nos employés ont travaillé tard dans la nuit pour assurer les livraisons voire même le week-end !». Ils sont plus de 1.500 collaborateurs à œuvrer sur le terrain pour assurer la continuité du stock de marchandises. Pour ce faire, le groupe a mobilisé 400 véhicules de livraison dans 26 branches (entrepôts régionaux) réparties entre les villes du royaume (Casablanca, Rabat, Meknès, Fès, Tanger, Tétouan, Oujda, Nador, Marrakech, Agadir, Ouarzazate, Béni Mellal…).

Lire aussi

Mesures de sécurité
Face à la crise du coronavirus, Dislog Group a mis en place trois principes majeurs autour desquels s’articule sa gestion durant cette période. Le premier est la sécurité du personnel: en effet, tout a été mis en place pour assurer la continuité du travail des collaborateurs en toute sécurité. Le deuxième principe consiste à rassurer les clients : «Nous nous devons d’assurer une continuité dans la Supply Chain, faire le maximum pour éviter la pénurie de certains produits, que ce soit au niveau de la livraison ou du rayonnage», explique Senhaji. Le troisième axe concerne la présence effective du management sur le terrain pour rassurer les équipes.

«Notre management est toujours présent sur place pour montrer aux collaborateurs qu’ils ne sont pas seuls face à cette crise sanitaire. Nous sommes présents pour la gérer dans les meilleures conditions», renchérit Oussama Senhaji.

À noter que, pour la gestion quotidienne de l’entreprise, certaines fonctions sont passées au télétravail, notamment les services IT, achat et le contrôle crédit. En revanche, les services de livraison, de préparation des commandes et commercial assurent toujours leurs fonctions sur place. Il est à rappeler que Dislog Group offre des services 360° sur l’ensemble de la chaîne de valeur logistique, commerciale et marketing pour les produits de grande consommation. Depuis sa création en 2005, il a développé des partenariats durables avec des multinationales et groupes marocains leaders. Ainsi, Dislog Group est le distributeur des marques Tide, Ariel, Pampers, Head & Shoulders, Coty, Gillette, Ace, Duracell, Aïcha, Dari, Mars, Snickers, Kellogg’s, Pringles, Miyaz, Selman, Samar, Carte noire, Fine ou encore Freska.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés