Politique

Ambassadeurs nommés par le roi Mohammed VI: l’analyse

Les nouvelles nominations des Ambassadeurs de Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre effective des principes d’alternance dans les postes de responsabilité, de rajeunissement des titulaires et de promotion de la représentativité des femmes dans les postes de responsabilité, sur la base du mérite. Analyse.

Conformément aux dispositions de l’Article 49 de la Constitution et sur proposition du Chef du Gouvernement et à l’initiative du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, a bien voulu nommer l’Ambassadeur-Secrétaire Générale du ministère et 19 Ambassadeurs de Sa Majesté dans plusieurs pays en Afrique, dans le Monde arabe, en Europe, en Amérique Latine, en Asie et en Océanie. D’une manière générale, ces nouvelles nominations s’inscrivent dans la mise en œuvre effective des principes d’alternance dans les postes de responsabilité, de rajeunissement des titulaires et de promotion de la représentativité des femmes dans les postes de responsabilité, sur la base du mérite. 20% des Ambassadeurs nommés dont des femmes, provenant de la diplomatie de carrière et du monde économique et des affaires.


Mme Mounia Boucetta, nommée au poste d’Ambassadeure-Secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, sera ainsi la première femme à occuper ce poste prestigieux et stratégique.

Le choix porté sur Mme Boucetta est d’autant plus significatif qu’elle dispose d’une carrière distinguée dans le monde économique, notamment en tant que Directeur Général de MADAEF (Groupe CDG), de 2014 à 2017, année où elle a été nommée Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Elle avait également occupé le poste de Secrétaire générale du ministère du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles technologies.

Dans cette même veine s’inscrit aussi la nomination de Mme Nabila Freidji au poste d’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Norvège. Elle justifie d’une carrière concluante en tant que femme d’affaires et personnalité hautement active dans la société civile nationale et à l’étranger, notamment en tant que Présidente du Réseau des Femmes Leaders Africaines.

Outre les diplomates de carrière, les nominations traduisent une ouverture sur le monde économique et des affaires, d’où proviennent 20% des Ambassadeurs nommés.

C’est le cas, notamment, de M. Hakim Hajjoui, nommé Ambassadeur de Sa Majesté le Roi au Royaume Uni et en Irlande du Nord. Agé de 37 ans, M. Hajjoui a occupé avant sa nomination la fonction de Directeur de Cabinet du Directeur Général de l’OCP, depuis 2016.

Du même secteur économique, la liste comprend M. Hicham Elaloui, homme d’affaires, qui avait occupé auparavant le poste de directeur des études stratégiques à Tanger-Med (2014-2019). Il avait aussi occupé le poste de directeur de la zone franche (Tanger, 2012-2014). M. Elaloui a été nommé Ambassadeur de Sa Majesté le Roi auprès de la République de Cuba.

Les nouvelles nominations ont également consacré les carrières diplomatiques abouties. Elle a ainsi vu la nomination à de nouveaux postes, des Ambassadeurs ayant donné la pleine mesure de leurs expériences dans les postes qu’ils avaient occupés jusqu’à présent. S’inscrivant dans cette optique, MM. Hassan Naciri, ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République du Sénégal; Driss Isbayene, ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République du Mali; M. Zakaria Koumiri, ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République unie de Tanzanie; M. Mohamed Ait Ouali, ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République algérienne démocratique et populaire; M. Mohamed Hamzaoui, ambassadeur de Sa Majesté auprès de l’État des Emirats arabes unis; et M. Karim Medrek, ambassadeur de Sa Majesté auprès du Royaume de Suède.

La même liste comprend aussi des Directeurs ayant fait leurs preuves dans les missions qui leur ont été confiées à la tête de leurs départements respectifs. Il s’agit de M. Abderrazak Laassel, Directeur de l’Union africaine, nommé ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République du Kenya et de Mme Bouchra Kadiri Boudchich, ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République du Panama et M. Mohamed Sbihi, Directeur des affaires africaines nommé ambassadeur de Sa Majesté en Grèce.

La liste comprend, dans le cadre d’une alternance effective aux postes de responsabilité, des profils qui assumeront pour la première fois les fonctions d’Ambassadeurs de Sa Majesté le Roi. Il s’agit de M. Mohamed Rachid Maaninou, ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République de Kazakhstan, M. Issam Taib, ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République de Guinée; M. Abderrahim Mouziane, ambassadeur de Sa Majesté le Roi – chef du Bureau de représentation du Royaume du Maroc à Ramallah; ainsi que M. Hicham Dehane, chef de division au sein de la direction de l’Union africaine, nommé ambassadeur de Sa Majesté auprès de la République dominicaine.

La liste comprend également d’anciens consuls élevés au poste d’ambassadeurs. Il s’agit de M. Abderrahim Rahali, ambassadeur de Sa Majesté auprès du Royaume de Thaïlande et de Mme Wissane Zailachi, ambassadeur de Sa Majesté auprès du Commonwealth d’Australie, ainsi que de M. Ali Benaissa, ambassadeur de Sa Majesté auprès de l’État de Koweït.

UK

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer