Éco-Business

ALE Maroc-Turquie. La DG de l’AMITH décortique les origines du blocage (Vidéo)

La révision de l’Accord de libre échange liant le Maroc et la Turquie est à l’ordre du jour. La concurrence pratiquée par les opérateurs turcs contre la production nationale a fait beaucoup de dégâts.

Parmi les secteurs sinistrés, celui du textile et de l’habillement, où des milliers de postes d’emplois ont été perdus au fil des années.


Le sujet de la révision de cet accord avait été lancé par le ministre de tutelle, Moulay Hafid Elalamy, qui a expliqué les enjeux et les dangers que présente le maintien de l’ALE dans son état actuel et a mis le gouvernement turc devant le fait en menaçant de tourner la page de cet accord.

Pour mieux comprendre le problème de l’Accord de libre échange Maroc-Turquie et expliquer au grand public la portée de ses répercussions, nous avons demandé à Fatima-Zohra Alaoui, la Directrice générale de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH), de répondre à nos questions…

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer