Now Reading
Aït Melloul se dote d’une plateforme pour les jeunes

Aït Melloul se dote d’une plateforme pour les jeunes

Dans le cadre de la visite royale à Agadir, le roi Mohammed VI a inauguré la plateforme des jeunes «Argana» pour l’écoute et l’orientation. Le projet a mobilisé près de 7 MDH durant la Phase III de l’INDH.

Ayant mobilisé près de 7 MDH, la plateforme des jeunes «Argana» à Aït Melloul a été inaugurée, mercredi, par le roi Mohammed VI dans le cadre de sa visite à Agadir. Cette structure, dédiée à l’écoute et à l’orientation, a été réalisée dans le cadre de la Phase III de l’INDH, concernant notamment l’amélioration du revenu et l’inclusion économique des jeunes. Cette plateforme propose plusieurs espaces d’accueil, d’entrepreneuriat, d’emploi et d’écoute, mais aussi un auditorium, des ateliers, une médiathèque, une salle de sport et un terrain de mini-foot. Le projet vient répondre aux attentes des jeunes à la recherche d’opportunités d’emploi puisqu’il facilitera l’accès des personnes ciblées à l’information relative au marché du travail, et les encouragera à créer leur propre entreprise. Le projet stimulera aussi l’esprit d’initiative et d’entrepreneuriat pour une meilleure intégration socio-économique des jeunes, et permettra à ceux de la région Souss-Massa de tirer le meilleur parti du «Programme intégré d’appui et de financement des entreprises».

L’espace doté d’équipes spécialisées
Ledit programme comporte plusieurs mesures destinées à contenir et à dépasser les difficultés entravant l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises. Cet espace sera encadré par des équipes spécialisées dans l’orientation, l’écoute et l’accompagnement des bénéficiaires dans le processus de conception de leur projet professionnel. Outre la plateforme des jeunes «Argana» pour l’écoute et l’orientation, la région a également connu la réalisation, au niveau de la préfecture d’Agadir-Ida Outanane, de l’espace culturel «Dar Momkin» (quartier Lagouira), et «Les Étoiles du Souss» (quartier El Farah, Bensergao centre) dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain. L’espace culturel «Dar Momkin», qui a nécessité une enveloppe budgétaire de près de 6,7 MDH, est un nouvel espace d’accompagnement des jeunes âgés de 18 à 28 ans, désireux de s’améliorer et d’apprendre de nouvelles compétences. L’espace tente, à travers des activités de lecture, d’écriture, de théâtre, de musique et de vidéo, de promouvoir auprès des bénéficiaires la pensée critique, la créativité, la collaboration, la communication, l’ouverture sur l’autre et les valeurs de citoyenneté. Il offre aux bénéficiaires l’opportunité d’explorer les possibles, de retrouver confiance et de nourrir l’espoir.

240 inscrits pour «Les étoiles du Souss»
L’espace culturel «Les Étoiles du Souss» est le troisième centre du genre initié par la Fondation Ali Zaoua, après ceux de Casablanca (Les Étoiles de Sidi Moumen) et de Tanger (Les Étoiles du détroit). Lieu d’apprentissage, de découverte, de partage mais également d’expression, le centre «Les Étoiles du Souss», qui compte actuellement 240 inscrits (53% sont de filles) âgés de 6 à 28 ans, abrite des cours de théâtre, d’arts plastiques, de danse, de musique et de langues étrangères assurés par 13 professeurs. Ce centre est également une plateforme de création accessible aux talents de tous âges. Des programmes d’accompagnement artistique et de coaching créatif ont en effet été mis en place via des concerts et des spectacles, permettant de soutenir et d’encourager les vocations.

Lire aussi

Par ailleurs, le souverain a procédé à la remise de 28 minibus, dont 26 pour le transport scolaire et 2 pour le transport de sportifs, aux présidents de communes et d’associations bénéficiaires relevant de la préfecture d’Agadir Ida-Outanane. Ces minibus, acquis dans le cadre de l’INDH, participeront incontestablement à l’amélioration des conditions de scolarité, à la lutte contre la déperdition scolaire des élèves des zones rurales cibles et à la promotion des activités sportives. Tous ces projets s’inscrivent dans le cadre de la Phase III de l’INDH (2019-2023) qui mobilise une enveloppe budgétaire de 18 MMDH et vise essentiellement la préservation de la dignité du citoyen, l’amélioration de ses conditions de vie ainsi que la valorisation du capital humain, conformément à la dynamique enclenchée par l’initiative en 2005, année de son lancement.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés