Now Reading
Agrumiculture. 2020 sera corsée, selon le département US de l’Agriculture

Agrumiculture. 2020 sera corsée, selon le département US de l’Agriculture

La production mondiale d’oranges pour 2020 devrait chuter de 5,8 millions de tonnes métriques par rapport à l’année précédente, durant laquelle elle s’était de l’ordre de 47,5 millions. Selon une note du département américain de l’Agriculture, les conditions météorologiques défavorables ont eu et vont entraîner une baisse des récoltes dans plusieurs régions du monde (Égypte, Brésil…), dont le Maroc.

Cette baisse se répercutera bien entendu sur la consommation d’agrumes, la transformation des fruits et les produits frais et des exportations, signale la même source.

Pour le cas marocain, comme de nombreux autres, le rapport du département américain de l’Agriculture met en exergue l’impact du changement climatique sur la production d’agrumes.

Pour les oranges, l’analyse en question table sur un repli de 31% de la production nationale à 815.000 tonnes en raison de pénuries d’eau et des mauvaises conditions météorologiques, dues au changement climatique. La consommation, les exportations et les fruits destinés à la transformation, devraient également baisser.

Lire aussi

En ce qui concerne la production mondiale de mandarines pour l’année 2019, elle devrait reculer de 1,0% à 31,7 millions de tonnes, avec une baisse conséquente en Europe, en Turquie aux Etats-Unis et au Maroc. La Chine compense avec une récolte plus importante. A l’échelle mondiale, la consommation et les exportations sont en baisse avec la baisse de l’offre disponible.

Au Maroc, le rapport note que la production devrait baisser de 34% à 910.000 tonnes, en raison des températures élevées pendant la floraison et la nouaison. La consommation et les exportations devraient également être touchées. Il s’agit d’un recul conséquent par rapport aux années précédentes, indique le département US de l’Agriculture. En Turquie, par exemple, la production de mandarines devrait baisser de 9% à 1,5 million de tonnes, en raison d’un gel floraison. La consommation et les exportations seront impactées par  la baisse des disponibilités.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés