Business

Agence nationale des ports. Franc succès des souscriptions

L’Agence nationale des ports a connu un record de souscriptions lors de son émission obligataire. Il s’agit de mettre en oeuvre les orientations fixées à l’horizon 2030 axées sur la compétitivité des plateformes portuaires.

Le marché primaire de la dette a connu un impressionnant record, ceci lors de l’opération de l’émission obligataire de l’Agence nationale des ports (ANP). En effet, la deuxième émission de l’histoire de l’agence a connu un taux de souscription record de 73,8 fois et un taux de satisfaction de 1,35%. Il est à rappeler dans ce sens que l’ANP, qui sollicitait le marché pour un milliard de DH a reçu 73,75 milliards de DH des demandes ! Ces chiffres témoignent de la qualité de la signature de l’ANP dans un contexte où les investisseurs manquent cruellement d’alternatives.

Pour rappel, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a accordé son «visa», mercredi 22 mai, à l’agence pour l’émission d’un emprunt obligataire plafonné à 1 MMDH. Le régulateur portuaire, accompagné par CDG Capital, souhaite à travers cet emprunt financer son programme d’investissements couvrant la période 2019-2021 dont le montant s’élève à 3,1 MMDH. Le milliard de DH récemment souscrit sera donc englouti dans ce programme d’investissement. «Ce dernier comporte en effet d’importants projets d’investissements dont la réalisation demeure tributaire de la mobilisation en conséquence des financements à la fois internes et externes», précise l’agence.

Les projets comprennent la mise en place et la pérennité d’un dynamisme constant permettant de transformer les plateformes portuaires en un noyau logistique performant et compétitif, le développement de l’outil portuaire et la promotion des places portuaires, la police, la sûreté et la sécurité dans les ports, la régulation du secteur portuaire, l’ouverture sur l’environnement pour la mise à niveau de l’écosystème portuaire. En ce qui concerne l’année 2019, 50% des projets annoncés par le régulateur portuaire concernent l’enceinte portuaire de Casablanca. L’ANP a annoncé l’extension de la desserte nord du port au niveau des voiries et réseaux de distribution et l’aménagement des terre-pleins adossés à la voie de ce port, la construction de nouveaux bâtiments communautaires, la fourniture, l’installation et la mise en service de deux passerelles télescopiques pour le nouveau terminal des croisières au port, la construction d’une gare maritime et d’une passerelle fixe au sein du même port.

Par ailleurs, l’agence insiste sur le fait que la mise en oeuvre de tous ces leviers pour l’amélioration de la compétitivité portuaire «nécessite la consolidation des capacités financières de l’agence permettant de poursuivre son action et d’inscrire ses choix en alignement avec les orientations fixées par le gouvernement», particulièrement celles en rapport avec la stratégie de développement du secteur portuaire à l’horizon 2030.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer