Now Reading
Agence nationale de la sécurité routière. Le CNPAC devient grand !

Agence nationale de la sécurité routière. Le CNPAC devient grand !

Depuis le 1er janvier 2020, le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) est devenu l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA). Un changement recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a spécifié que le Maroc devrait mettre en place une agence regroupant tous les métiers de la sécurité routière.

C’est ainsi que le 12 mars 2018, la loi 103.14 portant sur la création de la NARSA et le décret n°2.19.732 portant application de la loi n°103-14 ont été publiés au même Bulletin officiel du 10 octobre 2019.

Contrairement au CNPAC, NARSA est une institution publique dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière dont le siège central est basé à Rabat.

La NARSA assurera de manière intégrée un certain nombre de missions opérationnelles liées à la politique nationale de la sécurité routière. Ladite agence s’est donc fixée comme objectif pour les années à venir de maîtriser la relation entre l’augmentation du parc et celle du trafic routier mais aussi la maîtrise du risque routier et la réduction de la sinistralité des accidentés à l’image des pays développés. Trois grands axes stratégiques sont mis en avant par la NARSA. Le premier consiste en l’éducation du citoyen et l’usager à tout ce qui concerne le Code de la route et la sécurité routière. Alors que le deuxième vise à encadrer les comportements et les usagers. Le troisième axe consiste à accompagner les citoyens, les usagers et les partenaires. Le but étant de porter les efforts sur trois catégories de population, à savoir la population déjà titulaire d’un permis de conduire, la population des «conducteurs en devenir» et la population des usagers vulnérables.

Lire aussi

NARSA devrait dans ce sens s’appuyer sur des leviers de communication pour informer et sensibiliser cette population. Avec sa nouvelle nomenclature, NARSA assurera également de nouvelles missions telles que le volet «Équipements de sécurité et infrastructure». Il s’agit d’accompagner les collectivités locales pour améliorer la qualité des infrastructures et l’aménagement territorial, fournir des équipements liés au contrôle et à la sécurité routière, mener des études et développer la recherche scientifique dans le domaine de la sécurité routière et la mise en œuvre de projets liés à l’amélioration de la sécurité routière dans le cadre du partenariat.

Par ailleurs, l’Agence nationale de la sécurité routière aura aussi pour mission de délivrer les licences d’exploitation aux institutions de conduite et d’éducation à la sécurité routière, la formation continue des animateurs, la formation continue des moniteurs de conduite ainsi que l’organisation des actions de sensibilisation, d’éducation, de communication et d’accompagnement.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés