Politique

Agadir : le CRT met à jour son règlement intérieur

Les ajustements phares adoptés par le conseil d’administration, tenu la semaine dernière à Agadir, portaient sur la révision de ce règlement qui date de l’année 2000, de façon à le mettre en concordance avec la refonte déjà effectuée en janvier 2019.

Le Conseil régional du tourisme pour la région d’Agadir Souss-Massa s’est doté d’un nouveau règlement intérieur. C’est du moins ce qui ressort des conclusions du conseil d’administration et de l’assemblée générale ordinaire dudit organisme. Les ajustements phares adoptés par le conseil d’administration, tenu la semaine dernière à Agadir, portaient sur la révision de ce règlement datant de l’an 2000, de façon à les mettre en concordance avec la mise à jour et la refonte déjà effectuées en janvier 2019 des anciens statuts du CRT. Au-delà de cet alignement du règlement intérieur sur les articles statutaires, ce changement a été aussi dicté par le renforcement du nombre des membres du conseil d’administration du CRT et des commissions. Le conseil d’administration compte désormais 57 membres, alors que les commissions sont passées de 4 à 6 avec l’ajout de la commission du transport et de l’aérien, en plus de celle relative à la gouvernance. Le tableau de cotisation a également été actualisé compte tenu du changement des montants, en plus d’autres mesures visant l’allégement de ce règlement sur l’aspect administratif.


66% du parc hôtelier ouvert à fin octobre
Outre le changement du règlement intérieur, une présentation de la conjoncture touristique actuelle d’Agadir Souss-Massa a été réalisée par Rachid Dahmaz, président du CRT. Il ressort de cette présentation qu’à fin octobre dernier, 66% du parc hôtelier, totalisant 33.109, reste toujours ouvert dans ce contexte de pandémie. Il s’agit essentiellement des résidences touristiques et des hôtels 2 et 4 étoiles. Par contre, 34% de la capacité litière de la destination est fermée, soit 35 unités d’hébergement touristique sur 67 établissements. Cette fermeture concerne principalement les villages de vacances (VVT) ainsi que les hôtels 4 et 5 étoiles. À l’instar du constat établi par Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien, et de l’économie sociale, lors de sa visite dans la ville en septembre dernier, le président du CRT d’Agadir Souss-Massa a rappelé que la crise sanitaire avait anéanti plus de quatre décennies de développement touristique à Agadir. En effet, la Covid-19 a renvoyé le secteur touristique à Agadir à son niveau d’avant 1982. Côté recettes, sur 6 MMDH de chiffre d’affaires annuel généré par la première station balnéaire du royaume, la destination a perdu plus de 4,35 MMDH au titre de l’année 2020, contre 1,5 MMDH à peine de recettes cette année, soit pire que l’année 1982 où la destination avait généré près de
1,92 MMDH. Autrement dit, la destination a perdu l’équivalent d’environ 4 millions de nuitées contre seulement 1,4 million. Ce n’est pas tout, la destination a perdu aussi 859.568 arrivées touristiques contre seulement 330.503 touristes cette année alors qu’en 1982, la destination avait accueilli près de 346. 286 touristes.

Appel à consultation pour une nouvelle campagne
Sur le plan promotionnel, le CRT d’Agadir Souss-Massa s’apprête à lancer un plan de communication après cette pandémie de la Covid-19, via la préparation et le lancement d’un appel à consultation pour le démarrage d’une nouvelle campagne de communication. Ce lancement intervient suite à la campagne de promotion lancée sous l’impulsion de l’ONMT dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) à l’attention des conseils régionaux du tourisme. Par ailleurs, suite à la discussion au sujet de l’ordre du jour, notamment la lecture des rapports de gestion du conseil d’administration, moral et financier, la lecture du rapport du commissaire aux comptes, l’approbation des comptes de l’exercice 2019 et la validation du nouveau règlement intérieur, le CRT a étalé son rapport d’activité de l’année 2020 et a approuvé, à l’unanimité les comptes de l’exercice 2019, et le nouveau règlement intérieur.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page