Opinions

Afrique émergente et numérique. Que nous réserve la prochaine décennie ?


Habib Mahakian
Vice-président en charge  de l’Afrique émergente chez Dell Technologies

En Afrique, le secteur des technologies évolue de manière exponentielle. Ces percées technologiques, qui sont en train de marquer le continent, n’en finissent pas de fasciner et d’interpeller. Si nous ne pouvons pas en anticiper toute la teneur, voici déjà nos prévisions les plus saillantes pour 2020 :


Des technologies simplifiées
En 2020, des entreprises réussiront à accélérer leur transformation numérique, tout en parvenant à simplifier et automatiser leur infrastructure informatique. Elles parviendront aussi à consolider leurs systèmes et services à travers le déploiement de solutions holistiques qui leur permettront de mieux contrôler et d’automatiser leurs données de manière plus efficace. À la clé, des résultats commerciaux plus probants.

Une banque numérique en développement
Selon une étude réalisée par la GSM Association, plus de 800 millions de personnes en Afrique subsaharienne n’ont pas accès à l’Internet mobile. Et cela, malgré la couverture à 70% des besoins de la population par les réseaux mobiles à large bande. Cette situation offre d’énormes possibilités pour le secteur bancaire numérique. Face à une population jeune et avide de technologie, mais qui ne possède qu’un accès limité aux services financiers, ce dernier subit des changements technologiques sans précédent. Si le rythme de la numérisation dans le secteur bancaire continue de croître ainsi, les pays du continent bénéficieront d’une inclusion sociale et financière jamais vue.

Des données toujours plus précieuses
Les données sont partout et les entreprises redoublent d’efforts pour les acheminer en toute sécurité, au bon endroit et au bon moment. En 2020, les DSI ont déjà commencé à faire de la visibilité des données, un impératif informatique. Elles doivent, dès à présent, commencer à relever les défis de la gestion, de l’exploitation et de l’analyse des données.

Le rôle prépondérant du cloud
En 2020, nous assisterons à de nouvelles avancées dans le domaine du réseau qui sera géré par des logiciels de plus en plus puissants. Les solutions de réseau ouvertes l’emporteront sur les solutions propriétaires. Le paysage diversifié du cloud computing, qui entraîne une complexité informatique accrue, imposera la nécessité d’une stratégie multi-cloud capable d’unifier les environnements et réduire les risques. IDC a prédit qu’en 2021 plus de 90% des entreprises s’appuieront sur un mix de clouds privés et publics et sur des plateformes capables de répondre à leurs besoins en infrastructure.

Les enjeux de l’intelligence artificielle
La complexité géographique de l’Afrique, la diversité de ses populations et le nombre croissant de ses jeunes experts en technologies : tout cela constitue un terreau fertile pour développer des solutions d’IA en réponse aux problèmes sociaux critiques, comme la malnutrition, l’insécurité alimentaire ou les carences en santé. Un nombre croissant d’étudiants commence à explorer les possibilités immenses qu’offrent l’informatique et l’apprentissage machine.

Le numérique va changer la donne !
2020 laisse augurer de belles réalisations pour le secteur numérique de l’Afrique émergente. L’innovation aidera à changer des vies, à les rendre meilleures et à relever les défis d’une prospérité véritablement inclusive. Un nouveau chapitre du progrès fondé sur la technologie est désormais à notre portée. Une seule question se pose désormais : Voulons-nous continuer à prendre du retard ou souhaitons-nous mettre en place un écosystème vertueux basé sur l’innovation et le progrès ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer