Éco-Business

Acide phosphorique purifié: OCP lance une autre unité de production

Face à l’explosion du marché mondial de l’acide phosphorique purifié, le Groupe OCP et ses partenaires allemand et belge ne restent pas les bras croisés. En effet, ces derniers lancent la construction d’une usine de production d’une capacité annuelle globale de 280.000 tonnes à horizon 2022.

Produit à plus forte valeur ajoutée, situé dans la chaîne de production en aval de l’acide phosphorique marchand normal, l’acide phosphorique purifié a la cote. Obtenu par traitement du minerai de phosphate ou par combustion du phosphore, il est très demandé sur le marché mondial. De quoi susciter un vif intérêt chez les acteurs du secteur de la chimie. C’est ainsi que le Groupe OCP et ses partenaires allemand (Budenheim) et belge (Prayon), à travers leur filiale Euro Maroc Phosphore (EMAPHOS), ont décidé de lancer la construction d’une usine de production d’acide minéral. Cette nouvelle usine permettra de doubler la capacité de production annuelle d’OCP de ce produit et d’asseoir ainsi son leadership dans cette niche. Inscrit dans le cadre de la stratégie visant une intégration en aval de produits à plus forte valeur ajoutée, le projet vise une production annuelle globale de 280.000 tonnes à horizon 2022.


«Compte tenu de son implantation au sein de la plateforme de Jorf Lasfar, ce projet bénéficiera de grandes synergies et d’économies d’échelle grâce à son accès direct aux infrastructures, aux services partagés et aux matières premières mis à sa disposition par le Groupe OCP au sein de cette plateforme», commente le management d’OCP. Au-delà de ces avantages économiques, la nouvelle usine va s’appuyer et capitaliser sur l’expertise et le savoir-faire développés, depuis plus de deux décennies, par le staff technique d’Emaphos. Après la finalisation des travaux d’études d’ingénierie de base en mars 2020, le projet en est aujourd’hui au stade des études de détail, souligne le document, notant que les équipements à long délai de fabrication seront commandés à partir du 3e trimestre 2020 et le lancement des travaux de construction est prévu pour le 1er trimestre 2021.

Compagnie allemande spécialisée dans les produits à forte valeur ajoutée à base de phosphates avec notamment des applications en industries alimentaires et pharmaceutiques, Budenheim est une filiale du groupe multinational d’origine allemande Oetker, employant un effectif de 34.000 personnes avec un chiffre d’affaires ayant atteint 7,4 milliards d’euros en 2019. Quant à Prayon, filiale belge du Groupe OCP à parts égales avec la Société régionale d’investissement de Wallonie (SRIW), elle est un leader mondial dans le secteur des phosphates. Elle est également spécialisée dans les produits à forte valeur ajoutée destinés à des applications alimentaires, fertilisants et à d’autres applications industrielles. Ce groupe emploie 1.139 personnes à travers notamment ses sites industriels basés en Europe et aux États-Unis. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 731,5 millions d’euros en 2019.

KHADIM MBAYE / Les Inspirations  ECO

Cet article vous a plu ? Pour nous permettre de continuer à financer la mise à disposition d’articles gratuits, vous pouvez regarder une courte publicité de votre choix en cliquant sur le bouton ci-dessous. Merci de votre soutien !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page