Now Reading
Accord de Paris: Bon point pour le Maroc

Accord de Paris: Bon point pour le Maroc

 
 
Le Maroc figure parmi les rares pays du monde ayant pris des mesures pour honorer leurs engagements contenus dans le cadre de l’Accord de Paris, notamment en ce qui concerne la limitation du réchauffement planétaire à +1,5°C par rapport à l’ère pré-industrielle, souligne un rapport international publié à l’occasion de la COP25 qui se tient à Madrid du 02 au 13 décembre.
 
L’engagement du Royaume du Maroc sur le climat à l’horizon 2030 est « compatible avec l’Accord de Paris pour réduire le réchauffement climatique à 1,5˚C», note le rapport annuel de Clima Action Tracker (CAT), une organisation scientifique internationale indépendante qui fait un suivi des engagements de chaque pays en matière climatique.
 
L’action climatique prévue par le Maroc dans le cadre de sa stratégie énergétique nationale comprend la mise en œuvre d’un « objectif ambitieux » de 42% de capacité électrique installée à partir des énergies renouvelables d’ici 2020, passant à 52% à l’horizon 2030, relève le document qui revient sur la politique climatique de 36 pays dans le monde, assurant que le Maroc est en passe d’atteindre cet objectif grâce à sa politique énergétique mise en place par les différents secteurs ministériels.
 
En tant que pays non pollueur avec des émissions à effet de serre (GES) « faibles », le Maroc doit être soutenu par d’autres pays afin de passer à la vitesse supérieure dans la mise en place de sa politique climatique, fait savoir l’organisation internationale.
 
En 2019, le Maroc a publié son Plan Climat National 2030, rappelle la même source, précisant que cette stratégie confirme l’objectif climatique fixé dans le cadre de l’engagement du Maroc au titre de l’Accord de Paris et prévoit des mesures pour améliorer la gouvernance climatique, notamment à travers la mise en place d’une commission nationale sur le changement climatique, l’amélioration de la coordination intersectorielle et l’implication des organisations non gouvernementales dans la prise de décisions.
 
La Contribution déterminée au niveau national (CDN) du Maroc comprend des informations détaillées sur les activités actuellement en cours de mise en œuvre et les mesures prévues pour atteindre ses objectifs en matière des CDN inconditionnelles et conditionnelles.
 
Clima Action Tracker, qui annonce avoir évalué en détail l’impact des mesures d’atténuation prises actuellement par le Maroc, estime que le Royaume est en phase d’atteindre ses objectifs inconditionnels de la CDN dans le cadre des politiques actuelles en raison de l’extension « ambitieuse » de la capacité de l’énergie solaire, éolienne et hydraulique.
 
En plus, relève le rapport, un développement important des énergies renouvelables a également eu lieu ces dernières années au Maroc. D’ici 2030, le Royaume ambitionne de disposer de 52% d’énergies renouvelables dans sa capacité totale de production d’électricité installée, note le rapport, rappelant qu’en 2018, la part des énergies renouvelables dans la capacité installée avait déjà atteint près de 34%.
 
 
 
Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés