Business

À quoi va ressembler Jumia en 2023 ?

Jumia fête cette année son sixième anniversaire sous le signe du développement et de la création de valeur. La plateforme de vente en ligne a réalisé plus de 500.000 commandes passées en 2018. Le management veut voir encore plus grand et se projette déjà en 2023.


Près de 15 millions de commandes et autant de visiteurs uniques en 2023, le patron de Jumia, Larbi Alaoui Belrhiti (photo), regarde l’avenir avec beaucoup d’optimisme. Des objectifs réalisables, semble-t-il, au vu du chemin parcouru par la plateforme, laquelle célèbre cette année ses six ans sur le marché de la vente en ligne au Maroc. Fondée en 2012, la plateforme e-commerce au Maroc a connu une croissance rapide avant de s’imposer comme acteur majeur dans le secteur du drop shipping grâce notamment à un concept nouveau qui consiste à permettre aux Marocains de faire des achats à distance avec possibilité de livraison et paiement à domicile.

Service de qualité ?
Une stratégie payante, puisque Jumia.ma figure aujourd’hui dans le classement des dix sites les plus visités par les Marocains. Quant à la qualité de service du mall en ligne, «le taux de satisfaction client chez Jumia, est lui aussi en hausse constante à 7,5 en 2018». Résultat, depuis sa création, plus de deux millions de commandes ont été passées sur Jumia. D’autres chiffres confirment les performances de la première compagnie africaine à remporter un prix au World Retail Awards en 2013 à Paris en tant que «Best New Retail Launch» de l’année.

1,5 million de produits en ligne
Avec une offre de 1,5 million de produits en ligne, Jumia propose le plus large assortiment du marché et un accès facile à des milliers de références livrées sur l’ensemble du territoire, indique-t-on. De plus, selon un communiqué de l’entreprise, le site contribue ainsi à «réduire la fracture numérique au Maroc ainsi qu’à pallier l’absence de centres commerciaux ou de services bancaires dans certains territoires». Pour se rendre compte de «cette prouesse», il suffit de prendre le temps de regarder dans le rétroviseur. Ce n’est pas vieux comme histoire, mais il y a six ans, «acheter un produit de n’importe quelle catégorie sur Internet n’était pas encore envisageable au Maroc». Une pratique banalisée aujourd’hui dans le royaume. Ainsi, les services d’achat et de livraison sont devenus accessibles «à tous les citoyens», dit-t-on chez Jumia.

Des atouts et des avantages
Avec tous ces avantages et atouts, la plateforme classée au neuvième rang des sites les plus visités au Maroc, grâce notamment à une performance «historique» l’an passé, 100 millions de visites, veut ainsi consolider son rôle «de créateur de valeur pour tous les Marocains». Pour ce faire, la plateforme peut s’appuyer sur d’importants investisseurs, à savoir Rocket Internet, Goldman Sachs, Orange, AXA, MTN, lesquels ont déjà confiance en le site qui a créé 300 emplois directs et contribue à l’existence de 5.000 emplois indirects auprès de ses partenaires dans le domaine de la force de vente, la logistique et le back-office. «Des collaborateurs qui jouissent aujourd’hui d’un savoir-faire e-commerce à 360°, exclusif sur le marché national», se vante le management de la plateforme.

Couvrir tout le territoire national
Un autre atout, «acheter sur Jumia, c’est acheter auprès d’un compatriote avant tout», tente de convaincre les responsables du site qui revendique 500.000 commandes cette année, et autres avantages socio-économiques au profit de l’industrie locale. «Grâce à la plateforme, plus de 4.000 vendeurs locaux sont chaque jour en mesure de toucher davantage de clients, de bénéficier de revenus complémentaires à moindres frais et d’un accompagnement en formation auprès de la Jumia University», a souligné une communication de Jumia. Et ce n’est pas tout. Pour couvrir le territoire, Jumia dispose d’un atout important : 10.000 m2 de stockage et 12 hubs répartis sur plusieurs zones stratégiques et un partenaire majeur, l’opérateur Barid Al-Maghrib.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer