Maroc

A l’approche de l’Aïd Al-Adha, contrôle renforcé à Tanger

A l’approche de l’Aïd Al-Adha, les contrôles de police ont été renforcés à Tanger, toujours classée en zone 2, après la hausse des cas de contamination au covid-19.

Selon une source de Le Site info, des instructions ont été données pour des contrôles extrêmement stricts avec les conducteurs, soulignant que tous ceux qui ne disposent pas du document de déplacement exceptionnel n’ont pas le droit de passer. Objectif: endiguer le risque de propagation du coronavirus dans la ville où plusieurs foyers épidémiques ont été découverts, après le déconfinement en particulier.


La même source a souligné que des patrouilles de police effectuent des rondes dans toute la province afin de faire respecter les mesures de prévention et appeler les citoyens à ne quitter leur domicile qu’en cas de nécessité. De plus, tous les accès menant aux plages ont été interdits et des barrières en bétons y ont été installés afin d’empêcher les estivants de s’y rendre.

Les Tangérois, de leur côté, n’ont pas manqué d’exprimer leur inquiétude suite au renforcement des contrôles, d’autant plus que quelques jours seulement nous séparent de l’Aïd Al-Adha et les citoyens ont besoin de faire leurs courses.

Rappelons que Dr Abdelilah El Kahloun, le directeur médical de l’hôpital de campagne, sis à proximité de la forêt diplomatique de Tanger, a tiré la sonnette d’alarme : des cliniques privées de la ville ont reçu 500 personnes infectées par le Covid-19, samedi dernier!

Lors d’un entretien avec la chaîne Medi 1 TV, lundi 20 juillet, le directeur médical de l’hôpital de campagne a affirmé que « le nombre de cas de coronavirus pullulent et dont les symptômes sont avérés, à Tanger ».

Et le Dr El Kahloun de préciser que ces malades n’ont pas les moyens pécuniaires d’effectuer les analyses nécessaires à leur état de santé. « Ils se baladent en ville, prennent les taxis et il y en a même qui continuent à travailler », a-t-il alerté.

De même que le praticien n’augure rien de bon pour les jours à venir. « Ces cas confirmés de Covid-19 qui sillonnent la ville de Tanger, parmi lesquels des jeunes de 17-18 ans incapables de se mouvoir, constituent un réel danger dans les tous prochains jours », prédit Dr Abdelilah El Kahloun.

N.M.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer