Éco-Business

80 MDH pour combattre la cochenille

Le ministère de l’Agriculture a mobilisé une enveloppe de 80 MDH pour lutter contre la cochenille qui fait des ravages.


Le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement durable et des eaux et forêts intensifie sa lutte contre la cochenille, un ravageur du cactus, en mobilisant une enveloppe budgétaire de 80 MDH. Ce n’est pas tout. Un comité de vigilance a été constitué pour le pilotage et le suivi du programme d’arrachage et d’enfouissement des plantations fortement infestées et le programme des nouvelles plantations prévu dans le cadre des projets Pilier II du Plan Maroc Vert a été carrément suspendu. Le ministère compte parallèlement déployer des mesures draconiennes afin d’arrêter la propagation et protéger les cultures du cactus contre la cochenille. Pour cela, le ministère compte renforcer et accélérer le programme d’arrachage et d’enfouissement des plantations fortement infestées. Pour dire que la situation est catastrophique.

La réunion présidée, il y a quelques jours, par Aziz Akhannouch a été consacrée à l’examen de la situation des infestations du cactus par la cochenille à carmin. Cette réunion a connu la participation des directeurs centraux et régionaux concernés du département de l’Agriculture ainsi que de l’Agence de développement agricole, de l’office national de sécurité sanitaire et alimentaire (ONSSA), de l’Institut national de recherche agronomique (INRA) et de l’Office national du conseil agricole (ONCA). Il a été ainsi décidé de renforcer le programme de traitement phytosanitaire des plantations faiblement infestées et de lutter biologiquement contre le ravageur. Parallèlement, les programmes de recherche vont se renforcer pour la sélection de variétés de plantes résistantes à l’insecte. Le ministère compte aussi mettre en place un cordon sanitaire dans l’objectif d’éviter la contamination de zones saines. Des directives ont été également données à l’ONCA afin de consacrer des actions de sensibilisation et d’accompagnement à la mise en place de bonnes pratiques pour lutter contre ce ravageur. Pour rappel, le Plan Maroc vert a mobilisé près de 500 MDH pour le développement de la filière du cactus.

Le plan agricole a permis notamment la plantation de plus de 40.000 hectares, l’aménagement de pistes, la construction et l’équipement de 8 unités de valorisation. Il est à préciser que la culture du cactus couvre actuellement une superficie de 160.000 hectares, notamment dans les régions de Marrakech-Safi, Casablanca-Settat et Guelmim-Oued Noun. C’est en 2015 que la cochenille a fait pour la première fois son apparition dans la région de Sidi Bennour. «Ce ravageur spécifique au cactus ne constitue aucun danger ni pour l’homme ni pour les animaux», indique le ministère. Actuellement, les infestations se sont propagées dans d’autres régions, notamment Rhmana, Settat, El Jadida et Safi. 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer