Auto

200.000 visiteurs attendus

Deuxième jour du Salon de l’Auto Expo. Ouverte à la presse, lundi 9 avril, la grand-messe de l’automobile a reçu ce mardi son premier lot de visiteurs et potentiels acheteurs. La deuxième journée a été également l’occasion, pour le chef du gouvernement, de faire sa visite. Compte rendu.


Des dizaines d’agents de sécurité pointés devant l’entrée principale du Salon de l’Automobile de Casablanca. Ils communiquent à travers leurs émetteur-récepteurs radios mobiles. Mais ces hommes et femmes, habillés en treillis et munis de leur talkie-walkie n’ont pas que ça à faire. Contrôle de sécurité oblige, les agents en tenues de terrain fouillent également les visiteurs qui passent devant deux énormes portiques détecteurs électroniques de métaux et inspectent les sacs des personnes, un à un, en vue de détecter la possession d’articles interdits. Un impressionnant dispositif de sécurité qui témoigne de la forte mobilisation attendue pour la deuxième journée de l’Auto Expo, lequel événement a élu domicile, pour la première fois, dans la zone de l’ancien aéroport Casa Anfa et en face de la préfecture de Hay Hassani.

«Tout se passe bien»
Ouverte du 9 au 22 avril, la 11e édition a refusé du monde ce mardi. Ce 10 avril marque, en effet, l’ouverture, au grand public, de la grand-messe de l’automobile. Et pour l’occasion, celle-ci a reçu un invité de marque. Il s’agit du chef du gouvernement Saâd Eddine El Otmani, qui, à la tête d’une forte délégation, dans laquelle figurent notamment le ministre des Transports, Aziz Rabbah ainsi qu’Abdelkébir Zahoud, wali de la région Casablanca-Settat, s’est entretenu longuement avec les organisateurs du salon et les exposants. Mais avant d’entamer une visite fleuve au niveau des stands, ce dernier a fait une petite déclaration à la presse dans laquelle il affiche sa satisfaction quant à l’organisation de l’exposition, et son optimise concernant l’avenir du secteur de l’automobile au Maroc. De quoi ravir, Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam). «Depuis hier, tout se passe bien», s’est-t-il félicité avant de préciser que les stands sont pleins, les allées pleines et qu’à partir du moment où on frôle la barre des 200.000 visiteurs, c’est que tout se passe très bien, espère le patron de l’Aivam, l’organisatrice de l’événement.

De nouvelles formules pour mieux vendre
Du côté des exposants, c’est le même espoir affiché. «Nous sommes ravis d’accueillir autant de personnes pour leur présenter notre nouvelle Clio que nous avons lancée le 15 janvier dernier sans oublier notre star Mégane RS ainsi que toute la gamme Dacia, qui est exposée», a indiqué Lamia Ameur, directrice marketing chez Renault, dans une interview aux Inspirations ÉCO. Plus à l’aise à communiquer sur ses chiffres de ventes, Reda El Mazouni, responsable commercial de Peugeot, qui, embouchant la même trompette, table sur 1.200 commandes pour l’édition 2018 et 200 commandes rien que pour la journée du mardi où le salon est ouvert au grand public pour la première fois cette année. Et c’est le même optimisme également chez les autres marques. «Tout se présente bien. On craignait la pluie mais le ciel est plutôt clément. On avait également des doutes sur le changement de lieu mais finalement les visiteurs sont au rendez-vous, alors que le salon vient juste d’être ouvert», nous a confié Mehdi Laghzaoui, directeur de la marque Audi. Pour rappel, ce rendez-vous rassemblera cette année plus de 50 exposants, dont 33 marques d’automobiles et 13 marques de motos ainsi que de nombreux stands de banques, de sociétés de financement et d’assurance. Plusieurs solutions sont envisagées par les opérateurs pour booster leurs ventes notamment le lancement de nouveaux produits en avant-première nationale ainsi que de nouvelles formules de financement toujours plus attractives.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer